Concerts
Concert
Mardi 8 août 2017

Piazzolla, Franck, Dvořak... par Paul Meyer, Elodie Soulard, Eric Le Sage et Le Quatuor Arod

Paul Meyer, Elodie Soulard, Eric Le Sage et Le Quatuor Arod interprètent Piazzolla, Franck, Bloch, Borne et Dvořak. Enregistré le 8 août 2017 au Château de l'Emperi à Salon de Provence.

Château l'Empéri, Salon de Provence

Toutes les oeuvres

Concert Piazzolla, Franck, Dvořak... par Paul Meyer, Elodie Soulard, Eric Le Sage et Le Quatuor Arod  – Écouter en replay
Le pianiste Eric Le Sage , © Getty / Brill/ullstein bild
  • 11mn 45s
    Astor Piazzolla : Pièce pour contrebasse, accordéon, piano et violon - Thiery, Soulard, Le Sage, Pascal
  • 34mn 55s
    César Franck : Quintette pour piano et quatuor à cordes, par Eric Le Sage et le quatuor Arod
  • 5mn 17s
    Ernest Bloch : Prière pour clarinette et accordéon, par Paul Meyer et Elodie Soulard
  • 12mn 53s
    François Borne : Fantaisie brillante sur Carmen de Bizet, par Elodie Soulard et Emmanuel Pahud
  • 31mn 38s
    Dvořak : Quatuor n°12 en fa Majeur opus 96 « Quatuor Américain », par Pahud, Avramovic, Berhaud et Bohorquez

Une soirée à thème, intitulée "Finales Fantaisies", où de nombreux musiciens partagent la scène : le clarinettiste Paul Meyer, l’accordéoniste Elodie Soulard, le pianiste Eric Le Sage, le flûtiste Emmanuel Pahud, les violonistes Alexandre Pascal et Maja Avramovic, le contrebassiste Olivier Thiery, l’altiste Lise Berthaud, le violoncelliste Claudio Bohorquez et le Quatuor Arod.

La Pièce pour contrebasse, accordéon, piano et violon d’Astor Piazzolla ouvre la danse. Suivent le poème romantique de César Franck intitulé Quintette pour piano et cordes, la Prière pour accordéon et violon d’Ernest Bloch dans une version arrangée pour clarinette, la Fantaisie Brillante sur Carmen de Bizet, écrite pour flûte et piano par François Borne, mais reprise ici pour flûte et accordéon. 

Plutôt qu’un premier violon, c’est une flûte traversière qui mène le Quatuor à cordes n°12 en fa Majeur opus 96 d’Antonin Dvořak, dernière oeuvre ici interprétée.