Concerts
Concert
Vendredi 16 mars 2012

Debussy : "La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre" sous la direction de Myung-Whun Chung

  • 29mn 16s
    Debussy : "La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre" sous la direction de Myung-Whun Chung

L'Orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung interprète "La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre" de Claude Debussy. Enregistré le 16 mars 2012 à la Salle Pleyel (Paris).

Salle Pleyel, Paris

Debussy débute l’écriture de La Mer loin des vagues, en Bourgogne. Il se rattrape bien vite en s’installant à Jersey, puis à Dieppe un an après, en 1904. L’œuvre se présente sous la forme d’une symphonie, « l’unique de son auteur », et son plan en trois parties est « fermement tracé et équilibré » (François-René Tranchefort).

"De l’aube à midi sur la mer" ouvre la partition comme un premier mouvement « traditionnel ». La lente introduction en si mineur évoque le lever du soleil, et peu à peu, la lumière gagne intensité à mesure que la musique gagne en éclat. Elle aboutit à un accord triomphal de ré bémol majeur aux cuivres, figurant le soleil à son zénith. "Jeux de vague", le deuxième mouvement, se présente comme un scherzo et imite le mouvement de la houle. Le compositeur Jean Barraqué parle de « pulvérisation sonore telle que le temps musical en devient presque insaisissable ». Enfin, "Dialogue du vent et de la mer" prend l’allure d’un rondo. Il offre une « vision de chaos opposant furieusement deux forces antagonistes», la « violence du vent par fracas répétés » et les « tourments de l’océan en houles incessantes » (François-René Tranchefort).

Si La Mer ne fait pas l'unanimité lors de sa création le 15 octobre 1905 à Paris dans le cadre des concerts Lamoureux, elle s'impose aux Concerts Colonne le 19 janvier 1908 et devient l'une des grandes oeuvres du répertoire symphonique.

Debussy : "La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre" sous la direction de Myung-Whun Chung