Concerts
Concert
Jeudi 8 juin 2017
1h 3mn

Mahler : "Le Chant de la Terre", dirigé par Hartmut Haenchen - avec Karen Cargill et Brandon Jovanovich

  • 1h 04mn
    Mahler : "Le Chant de la Terre", dirigé par Hartmut Haenchen - avec Karen Cargill et Brandon Jovanovich

L'Orchestre national de France dirigé par Hartmut Haenchen interprète "Le Chant de la Terre" de Gustav Mahler, avec la mezzo-soprano Karen Cargill et le ténor Brandon Jovanovich. Enregistré le 8 juin 2017 lors du Festival de Saint-Denis.

Basilique-Cathédrale, Saint-Denis

En 1907, un an avant la composition du Chant de la terre (Das Lied von der Erde), la vie de Gustav Mahler prend un douloureux tournant. A peine âgée de cinq ans, sa fille aînée Maria meurt d’une scarlatine. Dans le même temps, le musicien est contraint de quitter son poste de directeur à l’Opéra de Vienne et découvre qu’il est atteint d’une maladie du cœur incurable.

Pendant l’été 1908, il se lance dans l’écriture du Chant, « symphonie pour ténor et alto (ou baryton) et orchestre ». Le titre souligne l’hésitation du musicien entre cycle de Lieder et symphonie – peut-être à cause de la malédiction des neuvièmes symphonies (Beethoven, Schubert et Bruckner n’ont pu aller au-delà). Pour Marc Vignal, « dans le Chant de la Terre, Mahler réaliseune fusion parfaite du lied et de la symphonie ».

L’œuvre se compose de six mouvements, « confiés alternativement au ténor (n° 1, 3 et 5) et à l’alto ou au baryton (n°2, 4 et 6) », et dont les textes s’inspirent d’un recueil de poèmes chinois « adaptés » par Hans Bethge.

Le Chant de la terre est créé de manière posthume le 20 novembre 1911 à Munich, six mois après la mort de son auteur.

Mahler : "Le Chant de la Terre", dirigé par Hartmut Haenchen - avec Karen Cargill et Brandon Jovanovich