Concerts
Concert
Vendredi 11 août 2017

Beethoven : Les Créatures de Prométhée et les Concertos pour piano par Le Northern Royal Sinfonia et Lars Vogt

Lars Vogt interprète les concertos pour piano et orchestre n°2 et n°4 de Beethoven, aux côtés du Royal Northern Sinfonia. Egalement au programme, l'Ouverture des Créatures de Prométhée du même Beethoven. Enregistré le 11 août 2017 au Parc du Château de Florans à La Roque d'Anthéron.

Parc du Château de Florans, La Roque d'Anthéron

Toutes les oeuvres

Concert Beethoven : Les Créatures de Prométhée et les Concertos pour piano par Le Northern Royal Sinfonia et Lars Vogt – Écouter en replay
Le pianiste Lars Vogt au Metropolitan Museum (2007), © Getty / Hiroyuki Ito/Hulton Archive
  • 5mn 59s
    Beethoven : Les Créatures de Prométhée, Ouverture, par le Royal Northern Sinfonia dirigé par Lars Vogt
  • 29mn 10s
    Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n°2 en si bémol Maj. op.19 par Lars Vogt et le Royal Northern Sinfonia
  • 36mn 15s
    Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n°4 en sol Maj. op.58, par Lars Vogt et le Royal Northern Sinfonia
  • 5mn 36s
    Bach : Variations Goldberg BWV 988 - Aria, par Lars Vogt

Lars Vogt prend la direction musicale du Royal Northern Sinfonia en 2015. Il l'entraîne ici dans l'Ouverture des Créatures de Prométhée de Ludwig van Beethoven. Héros antique, Prométhée est celui qui vole le feu et apporte le savoir aux hommes. En 1800, alors que la Révolution est encore vive dans les esprits, Beethoven s'empare du sujet pour la musique d'un ballet commandé par le chorégraphe Salvatore Vigano

Le Concerto n°2 de Beethoven, écrit en 1795, est probablement le moins joué des cinq. Le compositeur lui-même n'était pas très indulgent vis-à-vis de son oeuvre. L'influence des maîtres classiques, en particulier celle de Mozart, est encore bien marquée dans la partition. A l'inverse, Le Concerto n°4 porte pleinement la marque du style de Beethoven. Romantique, libre, il met en avant le dialogue entre soliste et orchestre, ce dernier n'étant plus réduit au rôle de simple accompagnateur.