Concerts
Concert
Dimanche 15 janvier 2017
32 min

L’Armida Quartett interprète Joseph Haydn et Marko Nikodijevich

  • 20mn 31s
    Haydn : Quatuor à cordes opus 33 n°6, par l'Armida Quartett
  • 12mn 18s
    Nikodijevich : Tiefenrausch, par l'Armida Quartett

La Philharmonie de Paris met à l’honneur les musiciens de l’Armida Quartett. Donné le 15 janvier 2017 à la Cité de la Musique, ce concert est l’occasion d’interpréter deux compositeurs.

Amphithéâtre, Philharmonie 2, Paris

Rising Stars : les projecteurs sont braqués sur la création. Celle de ces quatre solistes de Berlin, qui jouent du Haydn, mais aussi celle du jeune compositeur serbe Nikodijevic.

Six ans après la naissance du quatuor, l’Armida Quartett remporte, en 2012, un concours de l’ARD (la radio & télévision allemande). Sur la scène de la Cité de la Musique parisienne, les altistes Teresa Schwamm et Johanna Staemmler, le violoncelliste Peter-Philipp Staemmler et le violoniste Martin Funda s’inscrivent dans une lignée artistique cohérente. Leur programmation musicale a deux visages : la figure tutélaire de Joseph Haydn et son Quatuor à cordes opus 33 n°6, ainsi que la création de Marko Nikodijevic, Tiefenrausch.

Ils ouvrent ce concert par le classicisme viennois, dont ils s’inspirent pour leur nom de groupe – Armida est l’un des opéras d’Haydn. Pour sa première création française, le quatuor Armida Quartett présente une œuvre qui lui a été composé sur mesure par Nikodijevic.

Impulsé par l’ECHO (European Concert Hall Organisation), ce concert promeut la création européenne ; c’est l’idée de ce programme Rising star.

Haydn : Quatuor à cordes opus 33 n°6, par l'Armida Quartett
Nikodijevich : Tiefenrausch, par l'Armida Quartett