Concerts
Concert
Samedi 14 janvier 2017
50 min

Ferreira et Bekker interprètent Brahms, Sarasate, Hakola et Poulenc

  • 22mn 27s
    Brahms : Sonate pour clarinette et piano en Fa mineur, op. 120 n° 1, par Ferreira et Bekker
  • 11mn 11s
    Hakola : Creazy op. 94, pour clarinette solo, par Ferreira
  • 11mn 59s
    Sarasate : Fantaisie sur Carmen, op. 25, arrangé par Baldeyrou, par Ferreira
  • 4mn 40s
    Poulenc : Sonate pour clarinette et piano FP 184 - 3. Allegro con fuoco, par Ferreira et Bekker

L’étoile montante Horácio Ferreira joue parmi les œuvres les plus belles et virtuoses du répertoire pour clarinette.

Amphithéâtre, Philharmonie, Paris

Concert donné le 14 janvier 2017 à 17h00 à l'Amphithéâtre de la Philharmonie à Paris.

Conçue pour les jeunes interprètes, la série de concerts Rising Stars permet aux futurs talents de demain de se produire dans les plus grandes salles d’Europe. Pour ce concert à la Philharmonie de Paris, le clarinettiste Horácio Ferreira a ainsi choisi de commencer par une sonate de Brahms écrite tardivement et assez spéciale. Charmé par la clarinette et ses sonorités, Brahms décide en effet de revenir sur sa décision de ne plus rien composer et choisit de l’intégrer à une œuvre de chambre en l’associant au piano, ici interprété par le jeune pianiste hongrois Dávid Bekker, passé entre autres par l’Académie Liszt de Budapest.

Ferreira enchaîne ensuite avec une nouvelle œuvre composée spécifiquement pour le cycle Rising Star par le compositeur finlandais Kimmo Hakola et intitulée Creazy, contraction de « creativy » et « crazy ». Autant dire tout un programme pour le Portugais amené dans cette œuvre un peu folle à faire ressentir la dimension inventive de la musique classique contemporaine.

Enfin, le concert se termine par la Fantaisie sur Carmen, la version de Pablo de Sarasate étant ici adaptée à la clarinette par l’un des mentors de Ferreira, Nicolas Baldeyrou, sans que celui-ci élude la difficulté initiale de cette partition originellement remaniée pour violon. Dans l’interprétation de ces pages particulièrement virtuoses, Ferreira se montre être déjà un soliste d’exception et sans aucun doute une étoile montante.

Brahms : Sonate pour clarinette et piano en Fa mineur, op. 120 n° 1, par Ferreira et Bekker
Hakola : Creazy op. 94, pour clarinette solo, par Ferreira
Sarasate : Fantaisie sur Carmen, op. 25, arrangé par Baldeyrou, par Ferreira
Poulenc : Sonate pour clarinette et piano FP 184 - 3. Allegro con fuoco, par Ferreira et Bekker