Concerts
Concert
Mercredi 25 janvier 2017
1h 40mn

L’Orchestre de Paris interprète Beethoven, Gluck et Widman avec Renaud Capuçon, sous la direction de Daniel Harding

  • 45mn 01s
    Beethoven : Concerto pour violon et orchestre en Ré majeur op. 61 par Renaud Capuçon sous la direction de Daniel Harding
  • 4mn 48s
    Gluck : Le Ballet des ombres heureuses, par Renaud Capuçon
  • 14mn 10s
    Beethoven : Léonore II, ouverture en Do majeur op. 72bis, par l'Orchestre de Paris sous la direction de Harding
  • 36mn 17s
    Widmann : Babylon-Suite, par l'Orchestre de Paris sous la direction de Harding

Daniel Harding dirige Renaud Capuçon et l'Orchestre de Paris dans un programme Beethoven et une création contemporaine signée Widmann.

Grande salle Pierre Boulez, Philharmonie 1, Paris

L’Orchestre de Paris, dirigé par Daniel Harding, commence ce concert à la Philharmonie de Paris par le Concerto pour violon et orchestre en Ré majeur de Beethoven, l’unique pour violon écrit par le compositeur. Celui-ci est interprété avec une grande maîtrise par le soliste Renaud Capuçon, partenaire fidèle de l’Orchestre de Paris, élu notamment Soliste instrumental de l’année 2005 aux Victoires de la musique classique.

Celui-ci joue comme bis Le Ballet des ombres heureuses, musique d'un ballet-pantomime extrait de l'opéra Orphée et Eurydice de Christoph Willibald Gluck (1714-1788), créé à Paris en 1774. Originellement composée pour la flûte traversière, il est ici interprété dans un arrangement pour violon.

Capuçon et l'orchestre exécutent ensuite l’ouverture Léonore II de Beethoven : un défi de taille, celui de résumer l’essentiel de l’intrigue de l’opéra censé suivre ce prélude par le seul jeu de l’orchestre. Ils font entendre le message profond de cette œuvre lyrique. La victoire de la justice sur la tyrannie résonne dans la salle de la Philharmonie de Paris.

La soirée se clôt sur la version symphonique d’une création contemporaine avec Babylon-Suite de Jörg Widmann, créée en 2014 après la création de l’opéra en 2012. Celle-ci exprime admirablement un amour impossible finalement capable de vaincre la mort. Musicalement, cette dernière pièce superpose différents langages musicaux et différentes ambiances sonores à la manière de l’antique et cosmopolite cité mésopotamienne où l’action prend place.

Concert donné le 25 janvier 2017 à 20h30 à la Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie à Paris.

Beethoven : Concerto pour violon et orchestre en Ré majeur op. 61 par Renaud Capuçon sous la direction de Daniel Harding
  • Ludwig Van BeethovenCompositeur
  • Daniel HardingChef d'orchestre
  • Orchestre de ParisOrchestre
  • Renaud CapuçonInterprète
Gluck : Le Ballet des ombres heureuses, par Renaud Capuçon
  • Christoph Willibald von GluckCompositeur
  • Renaud CapuçonInterprète
Beethoven : Léonore II, ouverture en Do majeur op. 72bis, par l'Orchestre de Paris sous la direction de Harding
  • Ludwig Van BeethovenCompositeur
  • Daniel HardingChef d'orchestre
  • Orchestre de ParisOrchestre
Widmann : Babylon-Suite, par l'Orchestre de Paris sous la direction de Harding
  • Jörg WidmannCompositeur
  • Daniel HardingChef d'orchestre
  • Orchestre de ParisOrchestre