Concerts
Concert
Mardi 11 octobre 2016
54 min

Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot interprètent Jules Cohen, César Franck, Jules Massenet, Gioachino Rossini et Camille Saint-Saëns.

  • 6mn 32s
    Jules Cohen : Trio sur une Canzone de Stradella pour piano, violon et orgue-mélodium.
  • 11mn 52s
    César Frank : Prélude, Fugue et Variation CFF 30A joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
  • 8mn 11s
    Gioachino Rossini : Petite messe solennelle - Prélude religieux joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
  • 9mn 56s
    Saint-Saëns : Six duos pour harmonium et piano op 8 : Cavatine et Scherzo, par Paul Goussot et Lidija Bizjak
  • 11mn 47s
    Saint-Saëns : Havanaise en mi Majeur op 83, joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
  • 6mn 06s
    Jules Massenet : Thaïs (extrait) : Méditation (Acte II) joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot

Le 11 octobre 2016, la pianiste Lidija Bizjak, la violoniste Marina Chiche et le l’organiste Paul Goussot se retrouvent à l’auditorium du Musée d’Orsay pour un concert autour de l’exposition Spectaculaire Second Empire.

Auditorium, Musée d'Osay, Paris

La première œuvre jouée est le Trio sur une Canzone de Stradella, écrite en 1858 par Jules Cohen et adaptée d’un thème composé au XVIIème siècle par Alessandro Stradella. La seconde œuvre interprétée, Prélude, Fugue et Variation de 1863 est signée César Franck. Elle est construite selon les principes de la musique baroque qu’observait Jean Sébastien Bach dans ses partitions pour orgues. La pièce commence par un prélude que suit un mouvement de trois périodes, une fugue et une variation sur le thème du prélude. Vient un autre prélude, le Prélude religieux de la Petite messe solennelle composée par Rossini en 1864 puis deux mouvements et une pièce du répertoire de Camille Saint-Saëns : la Cavatine et le Scherzo des Six duos pour harmonium et piano de l’opus 8 et la Havanaise. Cette dernière, datée de 1887, s’inspire du rythme et du caractère lascif de la Habanera, danse cubaine apparue au début du XIXème siècle. Le concert s’achève avec la fameuse Méditation de Thaïs, intermezzo de l’opéra Thaïs composé par Jules Massenet en 1894. Le violon en soliste est la voix même de cette méditation tournée vers la repentance d’une vie de vanité.

Jules Cohen : Trio sur une Canzone de Stradella pour piano, violon et orgue-mélodium.
César Frank : Prélude, Fugue et Variation CFF 30A joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
Gioachino Rossini : Petite messe solennelle - Prélude religieux joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
Saint-Saëns : Six duos pour harmonium et piano op 8 : Cavatine et Scherzo, par Paul Goussot et Lidija Bizjak
Saint-Saëns : Havanaise en mi Majeur op 83, joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot
Jules Massenet : Thaïs (extrait) : Méditation (Acte II) joué par Lidija Bizjak, Marina Chiche et Paul Goussot