Concerts
Concert
Jeudi 7 septembre 2017
1h 21mn

L'Orchestre National de France joue Strauss, Webern et Franck - avec Ann Petersen

  • 10mn 28s
    Webern : Passacaille sous la direction d'Emmanuel Krivine
  • 22 min
    Strauss : Vier letzte Lieder sous la direction d'Emmanuel Krivine - avec Ann Petersen
  • 40mn 38s
    Franck : Symphonie en ré mineur sous la direction d'Emmanuel Krivine

Emmanuel Krivine dirige l'Orchestre National de France dans les 4 letzte Lieder de Richard Strauss, la Passacaille d'Anton Webern et la Symphonie en ré mineur de César Franck. Enregistré le 7 septembre 2017 à l'Auditorium de la Maison de la Radio (Paris).

Auditorium, Maison de la Radio, Paris

César Franck n’a écrit qu’une seule symphonie, créée en 1889 un an avant sa mort. Cela ne l’a pas empêché de passer à la postérité, au contraire. Son recourt au « principe de composition cyclique », déjà largement exploité dans d’autres de ses œuvres, a contribué à sa renommée. 

Autre oeuvre des dernières années, les Vier letzte Lieder (Quatre derniers lieder) de Richard Strauss offrent un ultime hommage au chant et à la voix féminine, voix qui a occupé une place de premier rang dans sa vie. Rappelons que le compositeur a partagé de très longues années avec la soprano Pauline de Ahna et écrit certains des plus grands rôles de femme du répertoire lyrique, à commencer par les spectaculaires Salomé et Elektra. 

La Passacaille en ré mineur d'Anton Webern est elle une oeuvre des débuts, la première que son auteur accepte de faire figurer à son répertoire. Elle est écrite et créée en 1908, une période à laquelle le jeune compositeur achève ses études auprès d'Arnold Schönberg. Ici déjà, l'oeuvre se caractérise par sa concision et par son traitement particulier du silence, comme nombre des compositions qui suivront. 

Webern : Passacaille sous la direction d'Emmanuel Krivine
Strauss : Vier letzte Lieder sous la direction d'Emmanuel Krivine - avec Ann Petersen
Franck : Symphonie en ré mineur sous la direction d'Emmanuel Krivine