Concerts
Concert
Vendredi 31 mars 2017

Mater Dolorosa par l'ensemble Mora Vocis

L’ensemble vocal féminin Mora Vocis donne un concert de musiques médiévale et contemporaine mises en miroir l’une et l’autre. Enregistré le 31 mars 2017 à l’Eglise des Billettes à Paris.

Eglise des Billettes, Paris

Toutes les oeuvres

Concert Mater Dolorosa par l'ensemble Mora Vocis – Écouter en replay
La Lamentation du Christ (Collection du Musée d'Histoire de l'art de Vienne), © Getty / Heritage Images / Hulton Fine Art Collection
  • 3mn 19s
    Quis dabit capiti meo, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 5mn 41s
    Stabat iuxta crucem, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 5mn 35s
    Ivan Moody : Troparion de Kassiani chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 2mn 29s
    Cum transisset sabbatum, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 4mn 08s
    Caroline Marçot : Femmes au Tombeau : Taw chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 39s
    Heu, quantus est noster dolor, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 5mn 41s
    Alleluya V / Dulce lignum, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 19s
    Caroline Marçot : Femmes au Tombeau : Nun chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 6mn 15s
    Tu es Pater ; Heu me misera, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 6mn 39s
    Sedit Angelus, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 2mn 54s
    Victimae Pascali laudes, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 22s
    Caroline Marçot : Femmes au Tombeau : Aleph chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 1mn 25s
    Ave Verum, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 17s
    Caroline Marçot : Femmes au Tombeau : Yod chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 21s
    Mater Patris et Filian chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 41s
    O Maria, O Maria, In veritate, chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 3mn 37s
    Caroline Marçot : Femmes au tombeau : Mem chanté par l'ensemble Mora Vocis
  • 4mn 23s
    Ave maris Stella, chanté par l'ensemble Mora Vocis

Le nom du concert, "Mater Dolorosa", fait écho à l’épisode biblique abordé dans chacun des chants : celui des saintes femmes venues pleurer sur le corps du Christ au tombeau. 

Des pièces tirées de manuscrits des XII et XIIIe siècles se mêlent ici à des œuvres contemporaines d’Ivan Moody et de Caroline Marçot, l’une des chanteuses de l’ensemble. Les chants médiévaux sont quant à eux tirés des manuscrits de la Huelgas et de Florence. Des lamentations écrites pour la semaine qui précède Pâques alternent avec des chants d’émerveillement et de joie, des alléluia composés pour la résurrection du Christ. 

Les cinq tableaux de Caroline Marçot qui ponctuent le concert ont été commandés par le fondateur du Festival de l’abbaye de Sylvanes, Michel Wolkowitsky. Chaque tableau commence par un lettre de l’alphabet hébreux. Tantôt, les cinq voix de femmes prennent un rôle individuel, tantôt elles s'unissent pour porter la même parole. 

L’autre pièce contemporaine du concert, Troparion de Kassiani, est signée Ivan Moody.