Concerts
Concert

Beethoven, Chopin, Filtsch et Liszt par Dmitry Masleev à l'Auditorium du Musée d'Orsay

Le pianiste Dmitry Masleev joue la Sonate n°12 op.26 de Beethoven, la Nocturne op.9 n°1, la Polonaise « Héroïque » et la Nocturne n°20 de Chopin, l'Impromptu n°2 de Filtsch et la Rhapsodie espagnole de Liszt. Concert enregistré le 15 janvier 2019 à 12h30 à l'Auditorium du Musée d'Orsay à Paris.

Auditorium du Musée d'Orsay, Paris

De la Sonate n°12 en La bémol Majeur Op.26 de Ludwig van Beethoven à l'Impromptu n°2 de Carl Filtsch, en passant par la Rhapsodie espagnole de Franz Liszt et les Nocturnes op. 9 n°1 et n°20, op. posthume, CT 127 ainsi que la Polonaise "Héroïque" de Frédéric Chopin, le piano est ici à son apogée. Instrument aux timbres infinies et voix de prédilection pour les compositeur du XIXe siècle, le piano est sublimée à travers un programme regroupant quatre compositeurs et prodiges du piano du XIXe siècle, liés l'un à l'autre  et l'influence de Beethoven, qui surplombe

Composée en 1800-1801, la Sonate n°12 en La bémol Majeur Op.26 de Beethoven influence d'innombrables pianistes et compositeurs du XIX siècle, sans oublier Frédéric Chopin. Malgré l'ambivalence de ce dernier envers Beethoven et sa musique (« Beethoven se mesure à l'univers. Moi, je ne cherche qu'à exprimer l'âme et le cœur de l'Homme », écrit-il dans une lettre au Marquis de Custine), Frédéric Chopin ne peut qu'admirer le génie de la Sonate n°12 du compositeur allemand : il ajoute l'oeuvre à son répertoire de pianiste et choisit même de l'enseigner à ses rares élèves. Parmi ces derniers se trouve un jeune transylvain et pianiste prodige, Carl Filtsch, qui ne manque pas d'attirer l'attention de ses contemporains, notamment Franz Liszt : « Quand ce petit commencera à voyager dans le monde entier, je serai obligé de fermer boutique ! » Mais ce « petit » ne commença jamais à voyager, décédé soudainement en 1845 à l'âge de 15 ans...

Le concert se termine avec Franz Liszt, le dernier de ces quatre prodiges, qui porte en lui l'influence de ses prédécesseurs pour éblouir son public et emporte le piano vers de nouveaux horizons, à découvrir sous les doigts du pianiste russe Dmitry Masleev, lauréat des prestigieux concours internationaux Chopin (2011) et Tchaïkovski (2015).