Concerts
Concert

L'Orchestre national de France joue Wagner, avec Anne Petersen

Sous la direction d'Emmanuel Krivine, l'Orchestre national de France joue Ouverture et Bacchanale du Venusberg extraites de Tannhäuser, Siegfried-Idyll, Prélude et Liebestod de Tristan et Isolde, ainsi que les Wesendonck-Lieder de Richard Wagner. Concert donné le 23 mai à la Maison de la Radio.

Maison de la Radio, Paris

Toutes les oeuvres

Wagner a parsemé ses opéras de pages orchestrales souvent jouées au concert. Ici, Emmanuel Krivine se concentre sur celles qui célèbrent le sentiment amoureux, la sensualité et la naissance. Avec, au cœur du programme, les Wesendonck-Lieder, expression de l’impossible passion d’un artiste pour une femme inaccessible.

Richard Wagner
Tannhäuser : Ouverture et Bacchanale du Venusberg
Wesendonck-Lieder
Siegfried-Idyll
Tristan et Isolde : Prélude et Liebestod

Ann Petersen soprano

Orchestre National de France
Emmanuel Krivine direction