Concerts
Concert

Beethoven : Trio n° 4 en Si bémol majeur pour piano, ou violon et violoncelle, op. 11 « Gassenhauer-Trio »

20 min
Beethoven : Trio n° 4 en Si bémol majeur pour piano, ou violon et violoncelle, op. 11 « Gassenhauer-Trio »

Oeuvre de jeunesse, ce trio va même jusqu’à s’inspirer d’un air d’opéra très célèbre de l’époque.

Le Trio n° 4 en Si bémol majeur pour piano, clarinette (ou violon) et violoncelle a été composé en 1798 par Ludwig van Beethoven (1770-1827). Encore jeune, il est alors déjà célébré comme un virtuose et improvisateur de génie parmi les cercles aristocratiques viennois charmés par ce compositeur allemand. Composé de trois mouvements, c’est le final de ce trio qui lui donne son surnom de « Gassenhauer », terme qui désigne un air d’opéra que tout le monde finit par fredonner. Ce dernier mouvement reprend en effet l’air enjoué, très à la mode à l’époque, « Pria ch’io l’impegno », de l’opéra-comique L’Amor marinaro (Le Corsaire par amour) de Joseph Weigl.

Portrait du compositeur Ludwig van Beethoven (1820)
L'intégrale du concert
Beethoven : Trio n°4, n°5 et n°7 par François-Frédéric Guy, Tedi Papavrami et Xavier Phillips
Salle des concerts, Philharmonie 2, Paris