Concerts
Concert

Philippe Hurel : "Tombeau " (Premier Mouvement), joué par le Gilles Durot et Sébastien Vichard

Durée : 4 minutes

Le percussionniste Gilles Durot et le pianiste Sébastien Vichard interprètent le "Tombeau. In memoriam Gérard Grisey " (Premier Mouvement) de Philippe Hurel. Enregistré le 17 mars 2017 à la Philharmonie de Paris à l'occasion des 40 ans de l'Ensemble intercontemporain, dirigé par Matthias Pintscher.

A la mort de Gérard Grisey en 1998, Philippe Hurel abandonne la pièce pour piano et vibraphone qu’il est en train de composer. Son ton « enjoué » tranche trop violemment avec son chagrin. Il cherche alors à rendre hommage à Grisey, mais sans pour autant reprendre des extraits de son œuvre. « Pas de citations ni d’influences repérables », même si l’impression que lui a laissé le puissant solo de piano de Vortex Temporum (1996) est pour lui source d’inspiration.

Il garde l’effectif instrumental initialement prévu, mais le champ du vibraphoniste s’élargit. Hurel ajoute d’autres percussions comme des cloches de vaches, des gongs thaïlandais, des crotales et un tambour de boisé, qui sont « autant de moyens pour "perturber" le piano sans le désaccorder comme l’avait fait Grisey ».

A l'occasion de ses 40 ans, l'Ensemble intercontemporain joue Dalbavie, Boulez, Xenakis...
L'intégrale du concert
Dalbavie, Boulez, Xenakis... par l'Ensemble intercontemporain dirigé par Matthias Pintscher
Salle des Concerts, Philharmonie, Paris
Compositeur
Philippe Hurel
Philippe Hurel