Concerts
Concert

Brahms : Sonate pour violon et piano n° 3 en Ré mineur, op. 108, par Renaud Capuçon et Nicholas Angelich

26 min
Brahms : Sonate pour violon et piano n° 3 en Ré mineur, op. 108, par Renaud Capuçon et Nicholas Angelich

Épique et sentimentale, cette sonate constitue l’un des chefs d’oeuvre du compositeur romantique.

Composée en 1888 par Johannes Brahms (1833-1897) au bord du lac de Thun en Suisse où celui-ci passe l’été, la Sonate pour violon et piano n° 3 en Ré mineur est constituée de quatre mouvements. Après un début Allegro où la puissance combinée des instruments semble surgir du silence, le second mouvement Adagio, tranquille et poignant, laisse une impression d’intense liberté. Le troisième mouvement, Un poco presto et con sentimento, provoque le même sentiment et évoque presque une danse hongroise d'une grande légèreté, pour enfin laisser place à un final Presto agitato porté par un souffle épique. Par rapport aux deux autres sonates dédiées à cette formation, l’écriture se fait plus volontiers virtuose, tant au piano qu’au violon, et rappelle les œuvres de jeunesse pour piano solo du compositeur allemand.

Le violoniste Renaud Capuçon en concert à la Philharmonie de Cologne (avril 2017)
L'intégrale du concert
Brahms : Sonates pour violon et piano par Renaud Capuçon et Nicholas Angelich
Grande Salle Pierre Boulez, Philharmonie 1, Paris
Compositeur
Johannes Brahms
Johannes Brahms