Concerts
Concert

Debussy : Sonate pour violon et piano en sol mineur

13 min
Debussy : Sonate pour violon et piano en sol mineur

La violoniste Raphaëlle Moreau et le pianiste Sélim Mazari interprètent la Sonate pour violon et piano de Claude Debussy. Enregistré le 23 juin 2019 dans le cadre du Festival de Saint-Denis.

En 1915, Debussy commença une série de six sonates mais il mourut avant d’avoir pu achever la série, et la Sonate pour violon, qu’il termina en 1917 fut la troisième et la dernière. Ce fut aussi celle qui lui causa le plus de difficultés. Son idéal musical était de paraître spontané, et s’il y parvint selon ses voeux dans une oeuvre telle qu’Ibéria en créant une forme libre nouvelle et avec une variété presque illimitée de couleurs orchestrales, dans le domaine plus étroit de la sonate pour violon, il dut se livrer à des prouesses techniques. 

Le second mouvement fut peut-être inspiré par le jeu libre et apparemment naturel d’un violoniste gitan que le compositeur avait entendu à Budapest, un homme qui « arracherait des confidences à un coffre-fort ». Le dernier mouvement, dont le thème ressemble à « une idée qui tourne sur elle même comme le serpent qui se mort la queue », est un exemple stupéfiant d’écriture « circulaire », dernière attaque portée contre le développement linéaire prôné par Wagner, et vision fugitive et extrêmement séduisante de ce que le compositeur aurait pu réaliser dans ses trois sonates.

  1. Allegro vivo
  2. Intermède. Fantasque et léger
  3. Finale. Très animé

(Texte : Programme de salle, 23 juin 2019, Festival de Saint-Denis)

Tchaïkovski dans son jardin à Klin, Russie
L'intégrale du concert
Mozart, Beethoven, Debussy, Tchaïkovski... par Raphaëlle Moreau et Selim Mazari
Légion d'honneur,Saint-Denis
Compositeur
Claude Debussy
Claude Debussy