Concerts
Concert

Sonate pour clavecin en ut mineur K 254 L 219 : Allegro

La simplicité de cette partition permet à Scarlatti d’explorer le décalage musical.

La Sonate K 254 paraît être bâtie comme un miroir déformé. Les accords sont d’abord joués par la main droite avant d’être repris en canon par la main gauche. L’imitation s’arrête et l’on peut ensuite se délecter d’un décalage musical où les deux mains parcourent le clavier en sens inverse et à contre-temps. Cette écriture qui pourrait sembler légèrement chaotique apporte en réalité à l’œuvre une texture captivante et permet à Scarlatti de prouver encore une fois sa maîtrise du langage musical.

Compositeur
Domenico Scarlatti
Domenico Scarlatti