Concerts
Concert

Franz Liszt : Soiréés de Vienne S 427 (extrait) : 6. Valse-caprice d'après Schubert

10 min
Franz Liszt : Soiréés de Vienne S 427 (extrait) : 6. Valse-caprice d'après Schubert

Valse n° 6 « Soirée de Vienne » de Franz Liszt d'après Schubert interprétée par Andreï Korobeinikov. Enregistré le 5 novembre 2019 à 20h au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

Liszt a consacré plus de la moitié de ses œuvres (350 sur 678) à des transcriptions, adaptations, paraphrases et arrangements d’autres compositeurs qu’il admirait et auxquels il rendait hommage. Pour certaines d'entre elles, il est fidèle à l’œuvre originale et pour d'autres elles s'apparentent à des improvisations libres. 

C’est le cas des Soirées de Vienne, composées entre 1846 et 1852 comprenant neuf valses-caprices d'après Schubert. La main de Liszt est partout, mais le style reste celui du compositeur viennois. La Valse no 6 a sans doute été la plus jouée du temps du compositeur. Elle réunit trois valses de Schubert, la neuvième et la dixième des 12 Valses nobles (D969) et la treizième des Valses sentimentales (D779). Elle commence par une danse staccato en la mineur à laquelle succède un scherzando con grazia en fa majeur, avant la reprise de la première valse. Suit une troisième, en la majeur, Poco allegro, qui s’envole délicatement vers les aigus du piano. Enfin, une nouvelle section, leggiero con grazia, en triolets à la main droite, conduit, après un rappel de la valse en la majeur, à la coda qui s’achève pianissimo

«Mon piano, c'est ma parole". Franz Liszt 

Andreï Korobeinikov © Irene Zandel / Andris Poga et l'Orchestre national du Capitole de Toulouse en répétition pendant le festival de Radio France Occitanie Montpellier © G. Decalf, RF
L'intégrale du concert
Récital du pianiste Andreï Korobeinikov
Théâtre des Champs-Elysées,Paris
Compositeur
Franz Schubert
Franz Schubert