Concerts
Concert

Arvo Pärt : Sarah was ninety years old

Murcof interprète Sarah was ninety years old d'Arvo Pärt. Concert donné le 11 janvier 2020 au Studio 104 de la Maison de la Radio à Paris dans le cadre du week-end Arvo Pärt.

Sarah Was Ninety Years Old iest une œuvre inspirée de l'Ancien Testament précisément de la vie de Sarah, l'épouse d'Abraham, qui reçoit la venue d'un messager divin lui annonçant la grossesse d'Isaac alors qu'elle est âgée de 90 ans et Abraham plus que centenaire.

Composé en 1976 sous le premier titre Modus dans une instrumentation conçue pour les membres d’Hortus Musicus (soprano, percussion, clavecin, contrebasse, violon et piano, Arvo Pärt la révise l'année suivante et l'écrit pour chœur, orgue et percussions. 

Sarah Was Ninety Years Old (« Sarah avait 90 ans ») est une méditation sur l’histoire de Sarah et la gestation tardive de son fils Isaac. La pièce est divisée en 7 mouvements. Les mouvement impairs présentent un motif répété de quatre notes, que nous pouvons représenter ainsi : ...I, ..I., .I.., I… Chacun de ces motifs de quatre notes est répété quatre fois, de plus en plus fort.

Le deuxième et le quatrième mouvements font figurer les deux voix de ténor jouant avec toutes les permutations possibles d’un motif de cinq notes. Au sixième mouvement, la répétition cesse et nous avons droit à une explosion. Au septième et au huitième mouvement, la musique redevient silencieuse. La voix est solitaire.  Il est peut-être de mauvais goût de chercher une correspondance précise avec l’histoire de Sarah, mais il est certain que la progression de cette pièce suit un schéma narratif, que nous pourrions ainsi évoquer : une errance sans fruit, une douleur, une frustration et un dépit de plus en plus urgents, la prière, l’arrivée des anges et la crainte de Dieu, la naissance, la voix solitaire et magnifique. 

La partie vocale de Sarah Was Ninety Years Old ne raconte pas à partir d’un texte précis, mais chante en vocalise.  Comme il n’était pas possible, sous le régime soviétique, de composer sur le sujet de Sarah, Pärt avait d’abord donné à sa pièce le nom de Modus (« méthode ») et l’avait fait créer en secret à l’Institut polytechnique de Riga en 1976. En 1980, après son départ pour Vienne, Pärt a pu redonner à sa pièce son titre original.

Paysage enneigé
L'intégrale du concert
Concert Arvo Pärt par Hélène Collerette, Vanessa Wagner, et Murcof
Studio 104, Maison de la Radio,Paris
Compositeur
Arvo Pärt
Arvo Pärt
Murcof