Pierre de La Rue : Requiem, par Diabolus in Musica sous la direction d’Antoine Guerber

Le premier requiem polyphonique à six voix de l’histoire de la musique. Son compositeur français s’inspire d’Ockeghem.

Ce Requiem représente le chef d’œuvre de Pierre de La Rue. Dans cette période charnière entre le Moyen Âge et la Renaissance, à la fin du XVe siècle, le deuil musical endosse un caractère presque théâtral. À l’instar de celui d’Ockeghem, le Requiem de Pierre de La Rue utilise la mélodie grégorienne, exploite le mode de Fa (forme ancienne de la tonalité) et explore la tessiture très grave des voix d’hommes. L’intention du compositeur quasi-officiel de la cour des Habsbourg-Bourgogne : imposer de la solennité, ou du moins donner l’impression d’une musique d’outre-tombe, qui proviendrait d’une crypte mystérieuse.

Compositeur
Pierre de La Rue