Johannes Ockeghem : Requiem, par Diabolus in Musica sous la direction d’Antoine Guerber

Le premier requiem polyphonique de l’histoire de la musique. Composé par Ockeghem à la fin du Moyen Âge, sa destination finale reste inconnue.

Une liturgie grave, puissante, solennelle : Johannes Ockeghem compose la première messe des morts à plusieurs voix au XVème siècle. Réputé pour sa vox aurea (voix d’or), le franco-flamand introduit une dimension spectaculaire au Requiem. Avec son écriture polyphonique, il dépeint musicalement les bouleversements émotionnels et les angoisses qui entourent la mort. Rédigé en 1504, peu de temps après la mort de son compositeur, le manuscrit du Requiem d’Ockeghem ne renseigne pas sur son destinataire. Musicologues et historiens l’attribuent à la mort d’un des deux premiers rois que le musicien tourangeau a servis : Charles VII et Louis XI. Incomplet, le manuscrit de ce Requiem laisse quelques portées vides.

Compositeur
Johannes Ockeghem