Concerts
Concert

Dvořak : Quatuor n°12 en fa Majeur opus 96 « Quatuor Américain », par Pahud, Avramovic, Berhaud et Bohorquez

31 min
Dvořak : Quatuor n°12 en fa Majeur opus 96 « Quatuor Américain », par Pahud, Avramovic, Berhaud et Bohorquez

La plus célèbre partition de musique de chambre d’Antonin Dvořak, rédigée aux Etats-Unis ; si ce Quatuor à cordes porte le sous-titre d’Américain, ce n’est pourtant pas selon ses instructions.

Alors directeur du conservatoire de New York, le musicien tchèque compose son Quatuor en 1893. La légende veut que l’inspiration soit arrivée au cours d’une partie de pêche dans l’Iowa. Quatre mouvements structurent le Quatuor à cordes n°12 en fa Majeur opus 96 — un allegro ma non troppo en fa majeur ouvre la danse. A ce premier thème, qui ressemble à une sonate à l’alto, succède un lento en la mineur, très lyrique. Ce deuxième thème s’apparente à une cantilène qui débouche sur un scherzo. Si le troisième mouvement rappelle à une danse folklorique, Antonin Dvořak se serait inspiré de chants d’oiseaux pour la composer. Il conclut son quatuor par un rondo joyeux, qualifié de finale vivace ma non troppo. Une partition que le compositeur tchèque rédige en seulement seize jours…

Le pianiste Eric Le Sage
L'intégrale du concert
Piazzolla, Franck, Dvořak... par Paul Meyer, Elodie Soulard, Eric Le Sage et Le Quatuor Arod
Château l'Empéri, Salon de Provence
Compositeur
Antonín Dvořák
Antonín Dvořák