Concerts
Concert

Rameau : Les sauvages, Forêts paisibles (Sc.6), ext. de Les Indes galantes

Durée : 4 minutes

Les Arts Florissants, la Julliard 415, Sandrine Piau, Lisandro Abadie interprètent Les Indes Galantes de Rameau : Les Sauvages sous la direction de William Christie et Paul Agnew. En direct de la Grande Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

Les Indes Galantes de Jean Philippe Rameau est l’un des exemples les plus aboutis de l’Opéra-ballet. Ecrit en un prologue et quatre entrées, cet Opéra-ballet est composé d'après le livret de Louis Fuzelier le 28 août 1735. L'Opéra-ballet est un genre hérité du ballet de cour, dont la Cour de France était  très friande au 18e siècle. 

Il s’agit d’une œuvre lyrique, de structure  assez similaire à celle de la tragédie lyrique, avec une ouverture, un  prologue et des actes qu’on appelle des « entrées ». Chaque « entrée »  est thématiquement indépendante de l’ensemble de l’œuvre (contrairement  aux actes de la tragédie). Dans chaque « entrée » les personnages  changent ainsi que et les intrigues, souvent légères et amoureuses.  L’Opéra-ballet était un spectacle de pur divertissement, avec parfois,  une couleur volontiers pastorale ou exotique comme c’est le cas des Indes Galantes de Rameau. 

Ce genre français né au XVIIè siècle sous l'impulsion de Rameau et Lully privilégie la danse et la musique instrumentale sur le chant. Il se structure en quatre ou cinq actes indépendants les uns des autres,  appelés « entrées », reliés toutefois par un thème commun. Dans les  Indes galantes, chaque entrée se situe dans une Inde différente.

Nous sommes au XVIIIème siècle, où l'on considère qu'il y a deux sortes d'Indes, les Orientales et les Occidentales. Le ballet de Rameau nous invite à un drôle de voyage en compagnie d'un Turc généreux, des Incas de l'Ouest, des Persans de l'Est et des peuples d'Amérique du Nord.

La Quatrième et dernière entrée nommée "les Sauvages" de cet opéra ballet se déroule dans une forêt d’Amérique du nord. Adario, le chef des guerriers indiens, s’apprête à conclure la paix avec les colons français et espagnols.

Deux officiers, le Français Damon et l’Espagnol Don Alvar, courtisent une jeune indienne, Zima. 

Damon professe l’inconstance, Don Alvar l’amour sérieux et exclusif. Mais Zima ne veut ni d’un époux volage, ni d’un époux jaloux. Elle leur préfère Adario. La Danse du grand calumet de la paix, scelle l'union de Zima et d'Adario, en même temps que la réconciliation entre les Sauvages et les Européens.

Quatrième entrée Les Sauvages, scène 6 

ADARIO
(aux sauvages)
Bannissons les tristes alarmes!
Nos vainqueurs nous rendent la paix.
Partageons leurs plaisirs, ne craignons plus leurs armes!
Sur nos tranquilles bords qu'Amour seul à jamais
Fasse briller ses feux, vienne lancer ses traits!

CHOEUR DES SAUVAGES
Bannissons les tristes alarmes!
Nos vainqueurs nous rendent la paix.
Partageons leurs plaisirs, ne craignons plus leurs armes!
Sur nos tranquilles bords qu'Amour seul à jamais
Fasse briller ses feux, vienne lancer ses traits!

Danse du Grand Calumet de la Paix, exécutée par les Sauvages. 

Dans les Jardins de William Christie à Thiré en Vendée (85)
L'intégrale du concert
Odyssée Baroque : Les Arts Florissants
Grande salle Pierre Boulez-Philharmonie