Sessions studio
Session studio

Paul Hindemith : Sonate pour cor et piano en fa II. Ruhig bewegt

Durée : 5 minutes

Le corniste Alexandre Collard et le pianiste Nicolas Royez interprètent la Sonate pour cor et piano en fa de Paul Hindemith. Une émission enregistrée le 20 février 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.

Paul Hindemith appartient à la génération suivant celle de Berg et Webern et pourtant il apparaît comme le « classique du XX° siècle ». Ce décalage entre sa musique et celle qui se diffusait en parallèle (plus dodécaphonique, atonale ou sérielle) nuit à sa diffusion et la montée du nazisme accroît encore ce problème. Pourtant, en trouvant l’équilibre classique qui qualifie ses œuvres à partir de 1933, Hindemith escompte enfin le succès et l’accomplissement.

Considéré comme un « maître classique », Hindemith se situe sur le déclin les dix dernières années de sa vie et mourut ainsi au creux de la vogue. Pourtant, son attachement à la tonalité, bien qu’élargie, le définit invariablement comme un artiste « restauratif ». Dans le domaine de la musique de chambre, Hindemith laisse un grand nombre d’œuvres. On répertorie des œuvres destinées au concert, comme les Sonates pour violon, pour alto, pour violoncelle, les Quatuors à cordes, le Septuor à vents en mi bémol majeur (1948) ou l’_Octuo_r en ré majeur pour clarinette, basson, cor, violon, deux altos, violoncelle et contrebasse (1957/1958). Mais on trouve également des œuvres dont la destination est davantage pédagogique, comme les 10 de sonates pour piano et vents composées entre 1939 et 1955 comme la Sonate pour cor et piano en fa est écrite en 1939. 

L'intégrale du concert
Concert Générations France Musique, le live : Et le violoncelle dans tout ça ?
Théâtre de l'Alliance Française
Compositeur·rice
Paul Hindemith
Paul Hindemith