Concerts
Concert

Purcell : Passacaglia, ext. de King Arthur Z 628

Durée : 4 minutes

Les Arts Florissants avec les élèves du département Historical Performance de la Juilliard School de New York, Marcel Beekman interprètent sous la direction de William Christie et Paul Agnew un extrait de King Arthur. En direct de la Grande Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

John Dryden, le poète qui a écrit la pièce "King Arthur" s'est librement  inspiré de la légende des Chevaliers de la Table ronde. Purcell a écrit  de nombreuses musiques de scène, depuis son jeune âge. Mais aucune, mis  à part Didon et Enée (1689), n'a l'envergure de "King Arthur"...

King Arthur est un semi-opéra, composé de six séquences musicales, sur un livret du poète John Dryden. Son écriture en 1684 fut liée au 25e  anniversaire du couronnement de Charles II, et fut reprise en 1691,  avant d’en confier l’écriture musicale à Purcell. Cette tragi-comédie  s’écoute comme un opéra même si les parties chantées et les parties parlées restent très distinctes, ces dernières étant réservées aux  principaux protagonistes. L’ouvrage célèbre, sur fond d’intrigue  amoureuse et aventureuse, les victoires d’Arthur sur les Saxons et ses efforts pour unifier le Royaume. La partition, en partie disparue, se compose d’une soixantaine de sources diverses, sans être certain du nombre total de scènes manquantes. L’air de la scène du froid reste la  page la plus célèbre de la partition et fut utilisé par Ariane  Mnouchkine pour illustrer la mort de Molière dans son film éponyme. 

Le semi-opera  se nourrit de plusieurs genres: 

Le masque anglais: divertissement anglais; une forme théâtrale dansée et chantée qui repose sur un thème légendaire, donné en l’honneur d’un roi ou d’un courtisan célèbre. C’est l’équivalent du ballet de cour français ou du balloitalien.

Le  drame  héroïque,  pièce  de  théâtre  anglaise  pratiquée  au  début  du  XVIIe  siècle,  dans  la lignée de l’ère élisabéthaine.

La comédie-ballet française

La  tragédie  en  musique  française :  sur un  sujet  sérieux  issu  de  la  mythologie,  présences  des ballets,  des  divertissements,  et  des  machineries.  Qualités  morales  du  héros  mise  en  valeur  et identification du héros au roi (références au contexte historique de l’époque

Arthur, roi des Bretons, et Oswald, roi saxon du Kent, veulent tous  deux obtenir la main d’Emmeline, fille du duc de Cornouailles. Après  avoir perdu une bataille décisive contre les Bretons, Oswald enlève  Emmeline et tente, en vain, de s’en faire aimer. Entre-temps, Arthur  parvient à résister aux charmes de deux sirènes et se libère des  enchantements qui l’entravent. Le jour de la Saint-Georges se déroule le  combat décisif entre les deux rivaux. Le magicien Osmond et un esprit  de la terre soutiennent Oswald, tandis que Merlin l’enchanteur et un  esprit de l’air aident Arthur et les Bretons.   Le dernier acte retrace le choc entre les deux armées. Arthur  affronte Oswald en combat singulier et, après l’avoir désarmé, lui  laisse la vie sauve. Emmeline épouse le vainqueur, proclamé premier  d’entre les héros chrétiens. Merlin fait alors surgir de la mer les îles  britanniques. Louanges à saint Georges et danse générale (Opéra International – février 1995)   Les principaux rôles – le roi Arthur, le roi Oswald, l’enchanteur  Merlin, le magicien Osmond, Aurélius, Albanact, Guillamar, Emmeline,  Mathilde – ne sont pas chantés. Les rôles de Philidel, esprit de l’Air,  et Grimbald, esprit de la terre, sont parlés et chantés. Les rôles  chantés sont ceux des Prêtres et chanteurs saxons, des Soldats bretons  et saxons, des Bergers et bergères, des Esprits de l’air, de Cupidon, du  Génie et du Peuple du Froid, de deux Sirènes, des Nymphes et Sylvains,  d’Eole et des quatre Vents, de Britannia, accompagnée de Pêcheurs, de  Pan et d’une Néréide, de Comus, accompagné de trois Paysans, d’Elle et  de Lui, et de l’Honneur, acompagné de Héros.

Dans les Jardins de William Christie à Thiré en Vendée (85)
L'intégrale du concert
Odyssée Baroque : Les Arts Florissants
Grande salle Pierre Boulez-Philharmonie
Compositeur
Henry Purcell
Henry Purcell