Concerts
Concert

Szymanowski : Nocturne et Tarentelle pour violon et piano, op. 28, par Waley-Cohen et Watkins

12 min
Szymanowski : Nocturne et Tarentelle pour violon et piano, op. 28, par Waley-Cohen et Watkins

En deux parties, la nocturne et la tarentelle forment parmi les meilleurs pages d’un des plus remarquables compositeurs polonais du XXe siècle.

La Nocturne et Tarentelle pour violon et piano est une oeuvre de Karol Szymanowski (1882-1937). Elle témoigne de l’amitié profonde qui le lie alors au pianiste Arthur Rubinstein et au violoniste Paul Kochanski pour qui il compose cette oeuvre en deux parties. La première, reprenant le genre romantique par excellence de la nocturne, forme une introduction très mystérieuse et langoureuse. À l’opposé, la deuxième partie dévoile des passages particulièrement rapides techniques évoquant notamment l’écriture de Pablo de Sarasate. La tarentelle porte bien son nom qui désigne à l’origine des danses originaires du sud de l’Italie censées soigner certains épisodes de folie alors imputés aux morsures de tarentules.

Tamsin Waley-Cohen jouant sur un violon Stradivarius à l'occasion d'une vente aux enchères chez Christies à Londres (2008)
L'intégrale du concert
Beethoven, Sibelius, Ravel, Gershwin... par Tamsin Waley-Cohen et Huw Watkins
Amphithéâtre, Philharmonie, Paris
Compositeur
Karol Szymanowski
Karol Szymanowski