Sessions studio
Session studio

Maurice Ravel : Tzigane

Durée : 10 minutes

La violoniste Iris Scialom et la pianiste Aude-Liesse Michel interprètent "Tzigane" de Maurice Ravel. Une émission enregistrée le 6 février 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.

"À l'intention de notre amie, qui joue si aisément, vous m'avez convaincu de composer un petit morceau dont la difficulté diabolique fera revivre la Hongrie de mes rêves et, puisque ce sera du violon, pourquoi n'appellerions nous pas cela Tzigane ?" Maurice Ravel s'adressant à Bartok au sujet de la violoniste Jelly d'Aranyi.

Composée en 1924, cette oeuvre est écrit pour la violoniste Jelly d’Arányi. Le 26 avril 1924 à l’Aeolian Hall de Londres, sa dédicataire la créée en duo avec piano ; quelques mois plus tard elle présente sa version avec orchestre à Paris.

Ravel entend la violoniste hongroise interpréter la Sonate pour violon et piano composée à son intention par Bartók. Il envisage alors une œuvre d’inspiration tzigane pour cette interprète si singulière et virtuose. Dans sa correspondance avec le père spirituel de la musique classique hongroise du XXe siècle, Béla Bartók, Maurice Ravel précise: « À l’intention de notre amie, qui joue si aisément, vous m’avez convaincu de composer un petit morceau dont la difficulté diabolique fera revivre la Hongrie de mes rêves et, puisque ce sera du violon, pourquoi n’appellerions-nous pas cela Tzigane ? ». Conçue sur mesure, la pièce Tzigane, rhapsodie pour violon et orchestre opus 76, reste l’une des plus complexes du répertoire pour violon

L'intégrale du concert
Concert Générations France Musique, le live, du 6 février 2021
Théâtre de l'Alliance Française
Compositeur·rice
Maurice Ravel
Maurice Ravel