Sessions studio
Session studio

Bach : Cantate BWV 57 : « Ich ende behände mein irdisches Leben »

Durée : 5 minutes

Le Concert de la Loge et la soprano Jodie Devos interprètent « Ich ende behände mein irdisches Leben » extrait de la Cantate « Selig ist der Mann » BWV 57 de Jean-Sébastien Bach, dirigés par Julien Chauvin. Extrait du concert Génération France Musique, le Live, enregistré le 29 août 2020.

C'est en 1725 durant son séjour à Leipzig pour les fêtes de la Nativité, précisément pour le lendemain de Noël, que Jean Sébastien Bach compose la Cantate religieuse BWV 57 "Selig ist der Mann" (Bienheureux, l'Homme). C'est une cantate dialoguée où les personnages sont identifiables : la Basse chante le Christ, tandis que le Soprano incarne l'âme de chaque chrétien.  Elle est écrite d'après un texte du poète allemand Georg Christian Lehms tiré du recueil Gottgefälliges Kirchen-Opffer daté de 1711, qui annonce une prédication : celle de la mort du Christ. 

Après Jean Sébastien Bach, la cantate religieuse se décline, seule la cantate profane se maintient au XIXème siècle. 

Air (soprano) "Ich ende behände mein irdisches Leben"

Ich ende behände mein irdisches Leben,
Je finis vite ma vie terrestre,
Mit Freuden zu scheiden verlang ich itzt eben.
Avec joie même j'ai envie de partir.
Mein Heiland, ich sterbe mit höchster Begier,
Mon Sauveur, je meurs avec la plus grande envie,
Hier hast du die Seele, was schenkest du mir?
Ici tu as mon âme, que me donneras-tu ?

Julien Chauvin et Jodie Devos
L'intégrale du concert
Concert Génération France Musique, le live, avec Jodie Devos, Louise Acabo et le Concert de la Loge
Théâtre de l'Alliance Française