Sessions studio
Session studio

Gustav Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen "I. Wenn mein Schatz Hochzeit macht"

Durée : 4 minutes

Le baryton Olivier Cesarini et la pianiste Adrienne Dubois interprètent Lieder eines fahrenden Gesellen "I. Wenn mein Schatz Hochzeit macht" de Gustav Mahler. Extrait du concert Génération France Musique, le Live, enregistrée le 21 novembre 2020.

Composés à Kassel de décembre 1884 à janvier 1885 les Lieder eines fahrendenGesellen sont un cycle de quatre chansons dédiés à la cantatrice Johann Richter avec qui Gustav Mahler eut une liaison orageuse comme toutes celles qu'il a vécues. Tout ce que nous savons de cet amour est ce que Mahler révèle, à mots couverts, à son ami Fritz Löhr dans les lettres qu'il lui adresse à cette époque. C'est à lui qu'il annonce, le 1er janvier 1885, qu'il a écrit pour elle "six Lieder", dont nous sommes presque certains aujourd'hui qu'il s'agissait seulement de poèmes. Les manuscrits des deux premiers ont subsisté, et portent la mention : décembre 1884. 

La musique, est légèrement postérieure, mais il est impossible de la dater avec précision. Le cycle définitif ne comprend que quatre chants : 1- Wenn mein Schatz Hochzeit macht ("Quand mon trésor se marie"), 2- Ging heut' morgens übers Feld ("J'allais ce matin à travers champs"), 3- Ich hab' ein glühend Messer ("J'ai un couteau brûlant"), 4- Die zwei blauen Augen ("Les deux yeux bleus").

Mahler rédige lui même les textes, prenant pour modèle le style du recueil _Des Knabe_n Wunderhorn, une anthologie de plus de 1000 poèmes folkloriques allemands éditée par Achim von Arnim et Clemens Brentano, et publiée entre 1805 et 1808.

Comme c'est très souvent le cas chez Mahler, ses lieder et symphonies partagent des liens thématiques et poétiques forts, le lied étant le laboratoire symphonique du compositeur. 

On retrouve dans les poèmes des Gesellen Lieder, comme dans le Poisl Lieder de 1880, un des thèmes littéraires favoris du romantisme allemand: celui du héros déçu, victime innocente de la destinée, qui erre sans but et recherche au loin, l'apaisement de ses peines. Mahler lui-même ne s'est-il pas fréquemment senti, comme son fahrender Gesell, exilé dans un monde cruel, monde de duperies et d'apparences trompeuses? Le contraste entre la beauté de la nature et le désespoir d'un cœur humain représente un autre thème d'élection des poètes romantiques.

Ging' heut' morgen über's Feld fut créé peut de temps après sa composition lors d'un concert de bienfaisance donné par Mahler le 18 avril 1886 dans le jardin d'hiver du Grand Hôtel de Prague. Betti Frank, cantatrice au théâtre de Prague, accompagnée par Mahler au piano, fut vivement applaudie et la critique du Prager Tablatt fut particulièrement élogieuse. 

Mais il faudra attendre le 16 mars 1896 à Berlin, pour que le cycle complet soit créé, dans sa version orchestrale révisée par Mahler. Ils sont interprétés par le baryton hollandais Anton Sistermans, accompagné par l'Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Mahler.

Mahler accompagnera de nouveau au piano les Lieder eines fahrenden Gesellen en 1907 à Berlin puis les dirigera une dernière fois en 1910 à New York. Ils font aujourd'hui partie du répertoire mahlérien le plus fréquemment interprété, comme en témoigne le grand nombre de versions figurant dans notre discographie.

Vassilena Serafimova (à l'arrière) & Ina Kancheva
L'intégrale du concert
Concert Générations France Musique, le live, avec Vassilena Serafimova, Diego Salamanca, le trio Zadig...
Théâtre de l'Alliance Française
Compositeur·rice
Gustav Mahler
Gustav Mahler