Sessions studio
Session studio

Gabriel Fauré : Pavane en fa dièse mineur op. 50

Durée : 5 minutes

Le trompettiste Guy Touvron et la pianiste Valérie Stephan interprètent la Pavane en fa dièse mineur op. 50 de Gabriel Fauré. Extrait du concert Génération France Musique, le Live, enregistrée le 7 novembre 2020.

Contemporaine du célèbre Requiem et La Pavane de Gabriel Fauré fut composée en 1887 représentant l'une des mélodies les plus célèbres de la musique classique. Elle a été reprise dans des films et est utilisée pour des publicités à la télévision. La Pavane, une mélodie charmante, qui se retient facilement. Gabriel Fauré lui-même disait « Tout ce que j’ai pu composer de nouveau c’est une Pavane, soignée, je vous le jure mais pas autrement importante ».

La partition initiale est écrite pour un petit orchestre comprenant des cordes, deux hautbois, deux flûtes, deux clarinettes, deux bassons et deux cors. Il dédie cette œuvre à Elisabeth de Riquet de Caraman-Chimay Comtesse Greffulhe, une amie du poète Robert de Montesquiou, c’est d’ailleurs lui qui présente Fauré à la comtesse.  Une belle femme, passionnée par la littérature, la peinture, la poésie et par la musique, elle a pris des cours de piano avec Franz Liszt. C’est pour elle que Gabriel Fauré compose sa Pavane. Il était un peu amoureux.
La première a lieu le 25 novembre 1888 par les Concerts Lamoureux sous la direction de Charles Lamoureux. La version chorale est créée trois jours plus tard par l'orchestre de la Société Nationale de Musique.
L'œuvre sert de base à un ballet dansé par les Ballets russes en 1917 et Fauré l'incorpore en 1918 dans ses Masques et Bergamasques op. 112.
Elle inspira le passepied de la Suite bergamasque de Claude Debussy ainsi que la Pavane pour une infante défunte de Maurice Ravel, écrite alors que ce dernier était encore l'élève de Fauré au conservatoire de Paris.

La Pavane est une danse de cour à 4 temps, d’allure marchée, très répandue au XVIe siècle et au début du XVIIe siècle. Son nom proviendrait de la ville de Padoue, dont elle serait originaire ou, selon d'autre sources, de l’espagnol pava qui signifie « paon ». Danse lente, grave et compassée, la Pavane est décrite par Thoinot Arbeau, dans son Orchésographie, comme facile à danser, avec deux pas simples et un double en avant, commençant par le pied gauche (marche) et les mêmes pas en arrière, en commençant par le pied droit (démarche). 

La Pavane était dansée pour l’ouverture des bals, par des couples disposés en cortège, formant une procession marchée. La pavane réapparaît au début du XVIIe siècle, comme danse d’introduction de suites, puis disparaît peu à peu. 

A la base, quand elle est créée en 1888, la Pavane est écrite pour un petit orchestre et puis quelques semaines plus tard, Gabriel Fauré ajoute un chœur. Il dédie cette œuvre à Elisabeth de Riquet de Caraman-Chimay Comtesse Greffulhe, une amie du poète Robert de Montesquiou, c’est d’ailleurs lui qui présente Fauré à la comtesse.
Une belle femme, passionnée par la littérature, la peinture, la poésie et par la musique, elle a pris des cours de piano avec Franz Liszt. C’est pour elle que Gabriel Fauré compose sa Pavane. Il était un peu amoureux.

Léo Vermot-Desroches
L'intégrale du concert
Concert Générations France Musique, le live, avec Astrig Siranossian, Nathanaël Gouin, La Rêveuse...
Théâtre de l'Alliance Française
Compositeur
Gabriel Fauré
Gabriel Fauré