Sessions studio
Session studio

Felix Mendelssohn : Octuor à cordes en mi bémol majeur op. 20, III. Scherzo

Durée : 4 minutes

Le Quatuor Agate et le Quatuor Elmire interprètent le 3e mouvement (Scherzo) de l'Octuor à cordes en mi bémol majeur op. 20 de Felix Mendelssohn. Une émission enregistrée le 9 janvier 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.

Composé en 1825 , l'Octuor à cordes op 20 de Mendelssohn qui n'a alors que seize ans, est écrit pour 4 violons, 2 altos et 2 violoncelles en 4 mouvements. Après avoir abordé le quatuor à cordes, le quatuor avec piano (le Quatuor en ut mineur est son premier opus publié, en 1823), le sextuor, c’est tout naturellement que Mendelssohn songe à composer un octuor. L’idée lui vient peut-être de l’Octuor D. 803 (1824) de Schubert (pour cordes et vents), ou du Double Quatuor op.65 (1823) de Spohr. Mais alors que ce dernier combine ses deux quatuors tantôt selon une écriture antiphonique (chaque quatuor joue alternativement le thème) tantôt à l’unisson, Mendelssohn pense véritablement son octuor pour huit voix différentes et indépendantes, ce qui lui permet de varier à loisir les combinaisons instrumentales. Dans son Autobiographie, Spohr reconnaît l’originalité de la pièce : "L’Octuor pour cordes de Mendelssohn Bartholdy appartient à un tout autre genre d’art, où les deux quatuors […] n’ont pas d’échanges en chœur l’un avec l’autre, mais où les huit instruments jouent ensemble d’un bout à l’autre."

Achevé le 15 octobre 1825, dédié au violoniste Eduard Rietz à l’occasion de son 23e anniversaire, l’Octuor est d’abord joué entre amis (et probablement par le dédicataire) dans la propriété des Mendelssohn. Puis il faut attendre sept ans, le 17 mars 1832, pour qu’il soit créé à Paris par Pierre Baillot et son ensemble. Plus tard, Mendelssohn lui-même jouera son œuvre (d’ailleurs couplée parfois avec l’un des doubles quatuors de Spohr) qu’il dirigera depuis sa place d’altiste.

"Cet octuor doit être joué par tous les instruments dans un style orchestral ; les piano et forte doivent être différenciés avec précision, et plus vivement accentués qu’il n’est d’usage dans les morceaux de caractère", précise Mendelssohn dans la préface. D’ailleurs, le compositeur orchestrera le Scherzo en 1829 à Londres, pour remplacer le Menuet de sa Symphonie n° 1.

Considérée comme le premier chef-d’œuvre de Mendelssohn, l’œuvre fait l’admiration de Schumann, ami proche du compositeur : 

"Ni dans les temps anciens, ni de nos jours on ne trouve une perfection plus grande chez un maître aussi jeune", déclare-t-il. 

Après Mendelssohn, plusieurs compositeurs s’essayeront au genre de l’octuor à cordes son ami Niels Gade, Joachim Raff, Georges Enesco, ou encore Dimitri Chostakovitch 

Juliette de Banes Gardonne
L'intégrale du concert
Concert Génération France Musique, le live, avec Lorène de Ratuld, Félicien Brut, Juliette de Banes Gardonne
Théâtre de l'Alliance Française
Compositeur·rice
Felix Mendelssohn
Felix Mendelssohn