Concerts
Concert

Ernest Bloch : Concerto grosso n°1 pour cordes et piano obligato

Durée : 21 minutes

Sous la direction du chef Leonardo Garcia Alarcon, l'Orchestre philharmonique de Radio France joue le Concerto grosso n°1 d'Ernest Bloch.

Ernest Bloch a quitté sa Suisse natale pour Bruxelles, Paris, l’Allemagne avant de partir définitivement pour les États-Unis en 1916. L’année suivante, il publie un essai contre l’avant-garde et sa « stérilité intellectuelle » : « Il y a une frontière entre l’émotion et le travail, une perversion sensorielle qui inhibe l’inspiration. Ils pensent au développement de leur art non pas comme l’expression de la vie mais comme une chose en soi, détachée de toute vie. Et la vérité, c’est qu’ils ne sont pas intéressés par autre chose que l’élaboration de leur technique. »

Ce Concerto grosso n°1 est le reflet de son conservatisme, mais respecte le « néo » de « néo-classique », expression qualifiant une œuvre qui, comme chez Stravinsky ou Ravel, adopte les formes du XVIIIe  siècle en utilisant un langage purement issu du XXe . Devant le scepticisme de ses élèves de Cleveland, qui ne croyaient pas en la possibilité d’écrire une pièce vraiment moderne utilisant les harmonies et les formes baroques, Bloch répond en 1924 en esquissant un Prélude pour l’orchestre formé par les élèves. Devant leur réaction enthousiaste, il se serait alors écrié : « Qu’en pensez-vous, maintenant ? Ce ne sont que des notes démodées pourtant ! » Il composera le reste dans les mois qui suivront, achevant ainsi son Concerto grosso n° 1, que suivra un second concerto grosso en 1952.

Structure

  1. Prélude - Allegro energico e pesante
  2. Dirge « chant funèbre » - Andante moderato
  3. Pastorale and rustic dance - Assai lento
  4. Fugue - Allegro
Le temps retrouvé : Leonardo Garcia Alarcon dirige Bach et Haendel
L'intégrale du concert
Le temps retrouvé : Leonardo Garcia Alarcon dirige Bach et Haendel
Maison de la Radio,Paris
Compositeur
Ernest Bloch
Ernest Bloch