Concerts
Concert

Charpentier : O crux ave spes unica H. 349 par Les Arts Florissants

1 min
Charpentier : O crux ave spes unica H. 349 par Les Arts Florissants

Dans cette oeuvre liturgique, Charpentier illustre le moment le plus tragique de la Semaine sainte, celui de la Crucifixion. Découvrez cette interprétation du «O crux ave spes unica», Pour la passion de notre Seigneur, Première pause, par Les Arts Florissants.

Le O crux ave spes unica est une oeuvre sacrée pour chœurs et orchestre composée par Marc-Antoine Charpentier (1643-1704), placé à l’époque sous la protection bienveillante de Marie de Lorraine à l’Hôtel de Guise. Très cultivée, cette femme à laquelle il dédie de nombreuses œuvres a en effet transformé sa demeure en un véritable foyer artistique dont la réputation s’étend jusqu’à Versailles et la cour de Louis XIV où Charpentier connaîtra plus tard un véritable succès. 

L’oeuvre a été écrite pour les célébrations liturgiques de Pâques, événement mondain par excellence de l’époque et où sont invités les meilleurs musiciens et chanteurs du royaume. De l’obscurité à la joie, le croyant revit aussi l’épisode le plus violent de la Passion, celui de la Crucifixion. Pour Charpentier, le défi est d’exprimer avec toute la clarté, mais aussi le mystère qui l’entoure cet épisode où la souffrance est censée provoquer la plus grande piété.

Les Arts Florissants à l'occasion d'un concert au Alice Tully Hall en 2012
L'intégrale du concert
Charpentier : Œuvres sacrées interprétées par les Arts Florissants sous la direction de Paul Agnew
Abbaye, Saint Michel en Thiérarche