Concerts
Concert

Bach : Caprice pour piano sur le départ de son frère bien-aimé en si bémol majeur, BWV 992, par Rémi Geniet

10 min
Bach : Caprice pour piano sur le départ de son frère bien-aimé en si bémol majeur, BWV 992, par Rémi Geniet

Profondément attristé par le départ de son frère, Bach compose cette oeuvre comme un véritable exutoire.

Le Caprice pour piano sur le départ de son frère bien-aimé a été composé en 1704 par Jean-Sébastien Bach (1685-1750). C’est l’une de ses œuvres de jeunesse où la forme n’est pas encore codifiée : diverses sections s’enchaînent puis se terminent par une fugue finale. Comme son titre l’indique, Bach compose cette pièce suite au départ de son frère Johann Jacob qui part en Suède intégrer la garde d’honneur du roi Charles XIII comme hautboïste. Elle décrit toutes les étapes de ce départ en déroulant par exemple en son début une suite de motifs plaintifs insistants mimant une dernière tentative pour convaincre le frère de ne pas partir. Touchante, cette oeuvre l'est encore plus entre les doigts de Rémi Geniet.

Le compositeur et pianiste Sergueï Rachmaninov
L'intégrale du concert
Rémi Geniet interprète Bach, Beethoven, Grieg et Rachmaninov
Auditorium, Musée du Louvre, Paris