Sessions studio
Session studio

Jean-Sébastien Bach : Allemande de la Deuxième Partita en ut mineur BWV 826

Durée : 2 minutes

Le pianiste Guilhem Fabre interprète l'Allemande de la Deuxième Partita en ut mineur BWV 826 de Jean-Sébastien Bach. Une émission enregistrée le 13 février 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.

Les six Partitas pour clavecin (BWV 825 à 830), parfois appelées « Suites allemandes », constituent le troisième et dernier grand recueil où Bach pratique la suite pour clavier, et c'est celui où il atteint le sommet de son art. Elles adoptent la forme traditionnelle de la suite, avec une importance accrue apportée au contrepoint, trait « germanique » pour les compositions de cette époque : les « danses » sont en même temps des pièces à la construction très achevée et au contrepoint souvent élaboré.

« Publiées d'abord séparément à Leipzig entre 1726 et 1730, les six Partitas paraissent en 1731 comme Opus 1 de Bach. Ce recueil […] deviendra la première partie de la Clavierübung […]. La fonction pédagogique (« Übung » signifie « exercice » en allemand) en est manifeste, d'autant que le compositeur destine ce cahier à la récréation de l'esprit des amateurs […]. Amateurs très éclairés : cette musique, imprimée et donc publique, présente une grande difficulté d'exécution. Bach veut ainsi prouver que l'art du compositeur égale celui, déjà fameux, du virtuose. » Philippe Venturini, dans « Le Monde de la musique » (243), mai 2000. 

Les Partitas comprennent les quatre danses traditionnelles de la suite : Allemande, Courante, Sarabande et Gigue, sauf pour la 2ème qui commence par une Sinfonia, Allemande, Courante, Sarabande, Rondeau pour se terminer par un Capriccio. Elle fut fut publiée en 1727. 

Lucienne Renaudin-Vary
L'intégrale du concert
Concert Générations France Musique, le live, avec Lucienne Renaudin-Vary et ses amis
Théâtre de l'Alliance Française