Concerts
Concert

Haendel : Ah che troppo ineguali HWV 230, par Claire Lefilliâtre, sous la direction de Stéphane Fuget

11 min
Haendel : Ah che troppo ineguali HWV 230, par Claire Lefilliâtre, sous la direction de Stéphane Fuget

Une cantate sacrée composée en 1708 par Haendel, dans la lignée de son Dixit Dominus (1707) et de son oratorio Resurrezione (1708).

Constituée d’un récitatif et d’un air, la cantate Ah! Che troppo ineguali HWV 230 dénote avec la vaste production profane de son compositeur protestant. Au cours de son voyage en Italie, Georg Friedrich Haendel s’adapte aux choix artistiques de ses contemporains, notamment Albinoni, Scarlatti et Vivaldi. À l’occasion des fêtes de la Madonna del Carmine et sur commande du cardinal Colonna, Haendel verse dans le culte marial. D’une puissante intensité expressive, l’air au titre révélateur « Ah les voix des mortels sont trop inégales alors que le ciel est en fête », implore Marie de ramener la paix. Ce thème provient sans doute de la guerre de Succession d’Espagne qui affecte alors l’Italie.

Portrait du compositeur Giovanni Battista Pergolesi
L'intégrale du concert
Pergolèse, Hendel, Vivaldi... par l'Entretien des Muses - avec Claire Lefilliâtre
Oratoire du Louvre, Paris