Concerts
Concert

Berg : Quatre pièces pour clarinette et piano par Jean-Guihen Queyras et Alexandre Tharaud

Durée : 8 minutes

Alexandre Tharaud et Jean-Guihen Queyras interprètent les Quatre pièces pour clarinette et piano op. 5 d’Alban Berg, dans une transcription pour violoncelle et piano. Concert enregistré le 1er février 2018 à l’Auditorium de la Maison de la Radio (Paris).

Les Quatre pièces op. 5 d’Alban Berg sont à l’origine écrites pour clarinette et piano. Âgé de 28 ans en 1913, Berg les composent à une époque où le genre de la petite pièce séduit les musiciens. Arnold Schoenberg vient de créer ses Six Petites pièces op. 19 pour piano et Anton Webern est en train d’écrire ses Bagatelles op. 9 pour quatuor à cordes. 

L’œuvre est créée le 17 octobre 1919 à Vienne et est dédiée à la Société d’exécutions musicales privées de Vienne, société fondée et présidée par Arnold Schoenberg. En mettant à l’honneur la clarinette, Berg s’inscrit dans la lignée du dernier Johannes Brahms. 

Par leur schéma (modéré, très lent, très rapide et lent), ces quatre pièces se présentent comme une sonate en miniature, comme le fait remarquer le musicologue Alain Poirier. Chacune d’entre elle ressemble à une « amorc[e] » et « laiss[e] soupçonner des prolongements non exprimés, au-delà de l’écriture réelle, fermée », selon Pierre Boulez

Chostakovitch, Berg, Brahms par Jean-Guihen Queyras et Alexandre Tharaud
L'intégrale du concert
Chostakovitch, Berg, Brahms par Jean-Guihen Queyras et Alexandre Tharaud
Auditorium de Radio France