Concerts
Concert

Schubert - Impromptu en La bémol Majeur op posth 142 n°2 D 935 n°2

6 min
Schubert - Impromptu en La bémol Majeur op posth 142 n°2 D 935 n°2

Le pianiste Abdel Rahman El Bacha interprète l'impromptu en La bémol majeur op posth 142 n°2 D 935 de Schubert. Enregistré le 24 juillet 2019 au Parc du Château de Florans dans le cadre de la 39ème édition du Festival international de piano de la Roque d’Anthéron

L'impromptu en La bémol majeur op posth 142 n°2 D 935 de France Schubert est extrait des 4 impromptus pour piano op posth 142 D 935. Ces quatre pièces composées en 1827 jugées trop difficiles par l’éditeur Schott en 1828 verront leur parution 10 ans après la mort de Schubert par Diabelli qui les dédiera à Franz Liszt. Dans la musique de Schubert, le piano seul occupe une place importante qui vient se placer juste derrière le lied pour lequel le compositeur a énormément composé, plus de 600 lieder. 

Un genre qu’il affectionne énormément. Il pouvait en composé dix dans la même journée : « Quand j’ai terminé un lied, disait-il, j’en recommence un autre ». Dans le lied, la musique doit faire ressortir la valeur expressive du poème. Avec Schubert, la musique devient poésie même en l’absence d’un texte. C’est ce caractère musical que l’on retrouve dans ces pièces pour piano seul, où la proximité avec le monde du lied est très marquée. 

« Il n’y a aucune possibilité d’échapper à l’emprise des Lieder les plus dramatiques, et d’aborder les Impromptus comme s’il s’agissait uniquement de belles pages pour le piano » Philippe Cassard à propos des Impromptus de Schubert. 

Le pianiste Abdel Rahman El Bacha
L'intégrale du concert
Récital du pianiste Abdel Rahman El Bacha
Parc Château Florans, La Roque d'Anthéron
Compositeur
Franz Schubert
Franz Schubert