Concerts
Concert

L'Orchestre national de France joue Moussorgski, Stravinsky et Arvo Pärt

Kristjan Järvi dirige l'Orchestre national de France dans "Tableaux d'une exposition" de Moussorgski, "Symphonie de Psaumes" de Stravinsky et "Cecilia, vergine romana" d'Arvo Pärt. Concert enregistré le 28 juin 2013 au Festival de Saint-Denis.

Basilique-Cathédrale, Paris

Toutes les oeuvres

Le point de départ des Tableaux d’une exposition est la mort du peintre et architecte Victor Hartmann, l’un des amis de Moussorgski. En 1874, une exposition de ses dessins et maquettes lui rend hommage à Saint-Pétersbourg. Moussorgski s’en saisit et compose son œuvre en seulement trois semaines, pendant l’été 1874. Mais il se détache parfois de l’exposition, donnant à sa musique une touche plus personnelle. Parmi les nombreuses orchestrations des Tableaux, celle réalisée par Ravel en 1922 est aujourd’hui l’une des plus jouées.

La Symphonie de Psaumes marque le retour de Stravinsky à la religion. Œuvre symphonique et chorale, elle reprend des textes de la Bible, en particulier les Psaumes 38, 39 et 150 (Guide de la Musique Symphonique, François-René Tranchefort). « Cette symphonie composée à la gloire de DIEU est dédiée au Boston Symphony Orchestra pour le cinquantenaire de son existence » est l’inscription qui figure sur la partition. Ses trois mouvements sont exécutés pour la première fois à Bruxelles, le 13 décembre 1930.

Chœur et orchestre se joignent aussi chez le compositeur estonien Arvo Pärt. Commande de l’Académie nationale de Sainte-Cécile à Rome, sa Cecilia, vergine romana (2000-2002) décrit le martyr de la Sainte.