Décès de l’actrice et chanteuse Danielle Darrieux

Danielle Darrieux, icône du cinéma français, est décédée mercredi 18 octobre 2017, à l’âge de cent ans. Elle connut aussi une brillante carrière de chanteuse.

Décès de l’actrice et chanteuse Danielle Darrieux
Danielle Darrieux , © Getty

Elle avait fêté ses 100 ans le 1er mai dernier : Danielle Darrieux, visage incontournable du cinéma français, est morte mercredi 18 octobre 2017, à Bois-le-Roi (Seine-et-Marne). En près de 80 ans de carrière, elle aura prêté son visage et sa voix à plus d’une centaine de personnages.

Une voix douce et timbrée que l’on entendait aussi chanter, comme dans Les Demoiselles de Rochefort, célèbre comédie-musicale de Jacques Demy dans laquelle elle fut l’unique actrice à ne pas être doublée pour les parties chantées.

Elevée par une mère cantatrice et professeure de chant, Danielle Darrieux grandit au sein d’un environnement musical et étudie le violoncelle au conservatoire, avant de jouer dans son premier film, Le Bal (1931), à l’âge de 14 ans. Dès lors, sa carrière au cinéma est lancée, mais elle n’en oublie pas pour autant son amour pour la chanson et interprète, dans ses films, de nombreux titres devenus populaires (Un mauvais garçon, Premier rendez-vous).

Lorsqu'en 2002, elle partage une nouvelle fois l'affiche avec l'actrice Catherine Deneuve pour le film Huit Femmes de François Ozon, celle qui aura plusieurs fois incarnée sa fille à l'écran confie au magazine CineLive: « Danielle est une femme que j’adore. C’est la seule actrice qui m’empêche d’avoir peur de vieillir. »

Sur le tournage de Huit Femmes, Danielle Darrieux a 85 ans et une énergie comme un enthousiasme « de collégienne », selon le réalisateur François Ozon. « Elle était contente de pouvoir chanter. »

Danielle Darrieux et Isabelle Huppert dans Huit Femmes, de François Ozon.
Danielle Darrieux et Isabelle Huppert dans Huit Femmes, de François Ozon., © AFP / Jean-Claude Moireau

Tout au long de sa carrière, elle donne la réplique aux plus grands noms du cinéma français (Charles Boyer dans Mayerling en 1936, Jean Gabin dans La Vérité sur Bébé Donge en 1952) mais aussi international (Jane Powell dans Riche, jeune et jolie en 1951, James Mason dans L’Affaire Cicéron en 1952) rejoignant ainsi le petit cercle des actrices françaises ayant fait carrière à Hollywood.

Actrice, chanteuse, mais aussi femme de théâtre : Danielle Darrieux a été récompensée par deux Molière et nommée Commandeur de la légion d’honneur ainsi que Officier des Arts et des Lettres.

France Musique lui rendra hommage dans ses émissions Tour de chant de Martin Pénet et Étonnez-moi Benoît du producteur Benoît Duteurtre.

Juste avant son centième anniversaire, en avril 2017, Anne Voisin lui rendait hommage dans Vinyle Classique.