Petit Papa Noël, le tube français de Noël

À l’origine de “Petit Papa Noël”, il y a bien sûr le chanteur corse Tino Rossi qui a signé là son plus grand succès. Mais avant d’être entonnée sur des plateaux de télévision faussement enneigés, la chanson a connu une toute autre histoire.

Petit Papa Noël, le tube français de Noël
Tino Rossi et Petit Papa Noël : l'un ne va pas sans l'autre. , © Getty

En 1944, dans la France sous occupation allemande, le Marseillais Henri Martinet compose les quelques notes d’une chanson déjà nommée Petit Papa Noël.  Elle a été créée pour une revue théâtrale locale, Ça reviendra. Une vingtaine d'année plus tard, le pianiste-compositeur explique avoir écrit cette mélodie avec un certaine rapidité : « C’est parti sur une prière, parce que le couplet est une prière, puis c’est devenu une espèce de cantique, et ce cantique a tapé dans le mille... Je dois vous dire que je l’ai écrite en 10 minutes ».

Petit Papa Noël est alors chanté par l’artiste fantaisiste Xavier Lemercier, mais les paroles ont un sujet bien plus grave que celles que les enfants d’après-guerre fredonnent en décembre...

Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, avec ta hotte de jouets, n’oublie pas mon petit soulier. Petit Papa Noël, je voulais, c’est naturel, te demander de beaux soldats, que j’aurais conduit aux combats. Mais j’allais parler à petite Mère, qui m’a répondu tristement : Il ne faut jamais jouer à la guerre,  ça fait pleurer les Mamans.

Et la dureté du sujet ne se termine pas à l'évocation des petits soldats. Le jeune garçon au centre de cette chanson fini par demander au père Noël le retour de son père, prisonnier de guerre en Allemagne.

Et pour que Maman ne soit plus si triste, fais revenir mon Papa.

L’air ne rencontre pas un succès immédiat, notamment parce qu’il est produit durant occupation, et sous la pression allemande, la revue théâtrale Ça reviendra doit fermer.

Petit Papa Noël, une bande originale de film

En 1946, la guerre est terminée. Le crooner et acteur corse Tino Rossi, joue dans un film : Destin ( Richard Pottier ). L’une des scènes doit inclure un chant de Noël, mais au dernier moment la chorale qui doit accompagner Tino Rossi ne peut pas se déplacer : il est impératif de trouver un nouveau morceau, que le chanteur pourra interpréter seul. 

Henri Martinet, qui travaille désormais à ses côtés, lui propose cette fameuse mélodie. Quelques notes plus tard, Tino Rossi est convaincu, mais pas par les paroles. Elle doivent être réécrites, afin d’y effacer toute allusion à la guerre. Raymond Vincy se charge de la réécriture, et la seconde version de Petit Papa Noël est diffusée dans le film Destin, avec des paroles bien différentes. 

Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, avec des jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier. Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir, dehors tu vas avoir si froid, c'est un peu à cause de moi.

Mais comme le film, la chanson ne rencontre pas un succès populaire.

Tino Rossi à la télévision

Il faudra attendre 1948 et l’impact de la télévision dans les foyers français pour transformer la chansonnette en tube national à Noël. Tino Rossi l’interprète face caméra, et c’est le triomphe. Avec ce titre, le chanteur corse devient un habitué des plateaux de télévision en décembre. Le disque est vendu à des dizaines de millions d’exemplaires. Mais comme le rappelle Henri Martinet en 1970, si le succès est bien au rendez-vous, il est de courte durée tous les ans :  « Ça se vend à partir du 15 novembre jusque fin décembre, après c’est fini ».

Devenu un classique dans les foyers français, Petit Papa Noël est repris fréquemment par les stars de la chanson française : de Mireille Mathieu, à Kendji Girac, en passant par Carlos, Céline Dion ou Trust qui le réinterprète à sa façon. Quant à Tino Rossi, Petit Papa Noël marque immuablement sa carrière, il reçoit un disque d’or 24 carats pour ce titre, auquel il reste intimement attaché. Il expliquera quelques années avant sa mort : « Devant petit Papa Noël, je me sentais comme dans mes petits souliers».