“Mon beau sapin”, les métamorphoses d'un chant de Noël

Musique de propagande, hymne de supporters de football, et bien sûr chant de Noël, "Mon beau sapin" se dévoile sous de multiples parures. Retour sur l'histoire de cet air profondément ancré tant dans nos têtes que dans la culture populaire.

“Mon beau sapin”, les métamorphoses d'un chant de Noël
Mon beau sapin, © Getty

Des origines germaniques

Mon beau sapin prend ses racines au XVIe siècle avec O Tannenbaum, écrit vers 1550 en Silésie germanique. C'est ce même air qui est repris par Joachim August Zarnack en 1819, et qui devient une chanson d’amour. Dans cette chanson, la verdure du sapin est associée à la fidélité. 

Tu ne verdis pas seulement en été mais aussi en hiver quand il neige

En 1824, Ernst Anschütz reprend le chant, conserve l’imagerie du sapin mais enlève toutes les références au sentiment amoureux. Il crée alors la version que l'on connaît aujourd'hui. 

Un chant de propagande

Ta robe veut m'apprendre quelque chose : ton espoir et ta constance donnent courage et force à tout moment.

Il devient peu à peu un chant de Noël et se répand à travers l’Allemagne. Au XIXe, de nombreux allemands émigrent vers les États-Unis. La culture et les traditions germaniques se diffusent Outre-atlantique.

La mélodie de O Tannenbaum devient l’hymne du Maryland en 1861, puis celui de la Floride pendant un temps. Au XXe siècle le chant connaît une autre destinée. En 1933, l’État nazi s’approprie cet air. Le caractère “laïc” de la chanson séduit le régime totalitaire, et son troisième couplet sert la propagande pour un peuple soumis et travailleur.

Une partie intégrante de la culture populaire

O Tannenbaum reste populaire après la guerre, et représente un chant positif à l'arrivée des fêtes de fin d'année. En France, Mon beau sapin est traduit au XIXe siècle par Laurent Delcasso. La première version française est publiée dans un recueil de chants populaires allemands. Dans la seconde moitié XXe siècle, le sapin de Noël se popularise en France.

Avec l’arrivée du conifère dans nos foyers,  Mon beau sapin s’impose peu à peu comme un chant de Noël incontournable.  Il est repris par de nombreux chanteurs. À travers le monde, le chant devient partie intégrante de la culture populaire  Allant jusqu’à devenir l'air de l’hymne de l’équipe de football de Chelsea ou de Manchester United. 

Si la mélodie a connu différentes formes en deux siècles d'histoire, nous avons encore aujourd'hui cet air en tête à l'approche des fêtes de fin d'année.