Zubin Mehta s'émeut du sort des réfugiés en Europe

Le chef d'orchestre indien Zubin Mehta fustige les leaders occidentaux pour leur absence de réaction concrète. Le maestro se dit très touché par le sort de ces millions de réfugiés fuyant la Syrie et l'Irak.

Zubin Mehta s'émeut du sort des réfugiés en Europe
Le chef d'orchestre Zubin Mehta s'émeut du sort des réfugiés en Europe, © Radio France

"Nous pleurons sur le sort des Syriens et des Irakiens, sur ce qui se passe en Europe ", a déclaré le célèbre chef d'orchestre indien Zubin Mehta actuellement en Roumanie pour le festival de musique classique George Enesco. Emu par le sort de millions de réfugiés contraints de quitter leur pays, Zubin Mehta se dresse contre l'impuissance des leaders occidentaux face à la crise que connait cette région du Proche-Orient. "Pourquoi tous ces gens sont-ils en train de fuire? C'est parce qu'il (le président syrien Bachar al-Assad, ndlr) bombarde son propre peuple ", s'est-il insurgé, ajoutant que ces personnes "veulent rentrer chez elles ". Pour le maestro indien, qui s'est déclaré par le passé être "une personne très impliquée ", la solution consisterait à "résoudre le problème en Syrie, par la force si la diplomatie ne marche pas ", avant de renvoyer les réfugiés dans leur pays. Mais, selon lui, les leaders occidentaux "ne font pas assez. Il y a récemment eu une nouvelle réunion à Vienne, tout le monde a dit que nous devions faire quelque chose et après ils ont fait une photo de famille. Je ne peux plus voir ces photos de famille ", a-t-il ajouté, en colère.

Il s'est également dit "très inquiet " de la situation en Israël, sa "deuxième patri e", espérant que les politiques vont "retrouver la raison " pour aboutir à un "avenir positif pour leurs petits-enfants ".

Zubin Mehta s'est par ailleurs félicité du pouvoir de la musique de donner aux gens "le sens de la victoire de l'esprit ". Et même si elle "ne peut pas faire grand chose " pour aider à résoudre les conflits à travers le monde, le message qu'elle transmet demeure une source d'espoir, estime le maestro.

Sur le même thème