Zubin Mehta menacé de boycott au Cachemire

Alors que le chef indien doit donner un concert pour la paix à Srinagar, dans le Cachemire indien, avec l'Orchestre d'état de Bavière, plusieurs voix s'élèvent pour protester contre la tenue de l'évènement. Parmi elles, un groupe de séparatistes islamistes qui accusent Mehta d'être "sioniste" en raison de sa nomination de chef à vie de l'Orchestre philharmonique d'Israël.

Zubin Mehta menacé de boycott au Cachemire
Zubin Mehta

C'était le rêve de Zubin Mehta : donner un concert au Cachemire en faveur de la paix, une région frontalière avec l'Inde contestée avec le Pakistan. Après plusieurs années de travail, le chef indien a enfin réussi à mettre sur pied l''évènement en lien avec le gouvernement indien et l'ambassade d'Allemagne. Mehta doit diriger l'Orchestre d'état de Bavière le samedi 7 septembre prochain dans les jardins du Shalimar Bayal à Srinagar (Cachemire indien).

Mais le rêve pourrait bien tourner au cauchemar. Plusieurs voix ont appelé au boycott du concert. D'un côté, un groupe de séparatistes islamistes accusent Mehta d'être « sioniste » au motif qu'il a été nommé chef à vie de l'Orchestre philharmonique d'Israël. De l'autre, le front politique Hurriyat, qui milite pour l'indépendance du Cachemire, appelle à la grève générale le jour de l'évènement. Il estime que les fonds levés pour l'organisation du concert auraient du être investis dans l'éducation et la santé. Le front politique va encore plus loin en organisant un contre- concert le même jour.

Le Grand Mufti du Cachemire a d'ailleurs fait savoir son indignation auprès de l'ambassadeur d'Allemagne en Inde. Laquelle ambassade n'a pas l'intention de plier sous la pression, elle a d'ores-et-déjà envoyé près de 1 500 invitations craignant un gigantesque boycott. Au programme du concert : Beethoven, Haydn et Tchaïkovski.

Sur le même thème