You’ll never walk alone ou l'histoire du plus célèbre chant de supporteurs

Mis à jour le mercredi 15 juin 2016 à 11h48

Dans un stade, les chants de supporteurs peuvent paraître anodins, souvent répétitifs ou un peu légers. Ce n’est pas le cas de "You’ll never walk alone", un hymne qui a marqué l’histoire du football.

You’ll never walk alone ou l'histoire du plus célèbre chant de supporteurs
Des supporters de Liverpool FC en 2014 avant un match contre l'AS Rome ©TimClayton/GettyIlmages

« Quand tu marches à travers la tempête, garde la tête haute, et n’aie pas peur de l’obscurité, à la fin de l’orage, il y a un ciel doré et le doux chant argenté d’une alouette ». Les paroles de la chanson You’ll never walk alone, * composée en 1945, sonnent comme un soutien aux familles durant la Seconde Guerre mondiale. *« Continue de marcher, avec l’espoir dans ton coeur, tu ne marcheras jamais seul ».

Initialement, cette chanson fut composée par Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II pour la comédie musicale américaine, Carousel. Spectacle qui sera adapté en film musical une dizaine d’années plus tard, en 1956. La chanson You’ll never walk alone apparaît quand l’héroïne, Julie Jordan, apprend le suicide de son mari.

Le premier interprète à reprendre la chanson s’appelle… Frank Sinatra, en 1945. Dans son album, il choisit de chanter deux titres extraits de la comédie musicaleCarousel,If I loved you (Si je t’avais aimée ) et You’ll never walk alone. Jusqu’à l’arrivée de cette chanson dans les stades de foot, près d’une quinzaine d’interprètes se réapproprient le titre. Parmi eux, de grands chanteurs comme Nina Simone ou Ray Charles.

1963 marque un tournant décisif pour cette chanson. Gerry and the Peacemakers, un jeune groupe britannique de Liverpool, reprend la chanson de *Carousel * et la transforme en tube… jusque dans les stades de foot. Car pendant les années 1960, le speaker diffuse avant chaque match les 10 chansons des hits parades du moment. *You’ll never walk alone * résonne dans les gradins d’Anfield (le stade de Liverpool) pendant toute une saison.

En musique, les classements des meilleures chansons sont souvent éphémères. Mais quand la version de *Gerry and the Peacemakers * quitte le top des hits parades, le speaker d’Anfield continue quand même de passer la chanson, répondant à l’appel des supporteurs : « Où est notre chanson ? Où est notre chanson ? »

Naissance d’un hymne

Les supporteurs des Reds * (équipe de Liverpool) ont trouvé leur hymne : les paroles sont faciles à retenir et encourageantes pour les joueurs, et la mélodie est puissante, même si difficile à chanter… *You’ll never walk alone symbolise l’histoire de ce club, dans les meilleurs comme dans les pires moments.

Le 15 avril 1989, le Liverpool FC affronte Nottingham Forest à Sheffield (dans le nord de l’Angleterre). Le stade d'Hillsborough, construit pour la coupe du monde de 1966, n’est pas équipé de places assises du côté de la tribune ouest, qui accueille le club visiteur. Des supporteurs de Liverpool arrivent en retard et s’empressent d’entrer voir le match. Un mouvement de foule se crée et cause la mort de 96 personnes. Depuis 2016, la police est reconnue coupable de cette bousculade mortelle.

Pourtant, à cette époque, la presse et l’opinion publique rejettent la faute sur les supporteurs. *You’ll never walk alone * devient un symbole de lutte pour commémorer les victimes, accusées à tort d’être à l’origine de cette tragédie. Quand le chant résonne dans les matchs suivants le drame, les autres clubs l’entonnent avec les supporteurs de Liverpool. Des instants uniques dans l’histoire du football.

Au-delà des frontières

Si la chanson des *Gerry and the Peacemakers * est devenue l’hymne des Reds, d'autres clubs de foot s'approprient cette chanson, devenue un emblème des chants de supporteurs. L’histoire la plus incroyable se passe en Allemagne, à Dortmund. Incroyable, car elle reprend exactement le même schéma qui s’est déroulé en 1963 à Liverpool, mais 30 ans plus tard.

Nous sommes donc en 1996. Un groupe de cinq musiciens de Dortmund, Pur Harmony, reprend You’ll never walk alone dans une version plus rythmée, avec synthés et ambiance années 90. La nouvelle énième version de la chanson est diffusée dans le stade allemand et les supporteurs adoptent progressivement la chanson, jusqu’à ce qu’elle devienne leur hymne dans les années 2008/2009.

Un article de SoFoot précise qu’il existe des points communs primordiaux entre Dormtmund et Liverpool qui pourraient justifier le partage d’un même hymne de foot. *« Dans deux villes où le chômage atteint souvent de tristes records nationaux (12% pour le chef-lieu du Merseyside, 11,8% dans l’agglomération de la Ruhr fin 2015), ce message d’espoir et de courage qu’est le « YNWA » [You’ll never walk alone] ne pouvait trouver de meilleurs publics * », commentent les journalistes du magazine de football.

Liverpool, Dortmund… mais aussi Celtic (Glasgow), FC Tokyo, Feyenoord (Rotterdam) sont des clubs qui ont adopté ce chant de supporteurs. Preuve que You’ll never walk alone traverse les frontières, les générations et les événements depuis 71 ans.

Car l’utilisation de cette chanson ne s’arrête pas aux stades de foot. En 2001, en pleine cérémonie des Emmy Awards, Barbara Streisand monte sur scène pour interpréter You’ll never walk alone et commémorer les 2 977 personnes tuées dans les attentats du 11 septembre. Et en 2009 Renée Fleming le chante pour l’investiture de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis.

PLAYLIST : Les plus belles reprises de You’ll never walk alone