Yo-Yo Ma a donné un concert à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Le samedi 13 avril 2019 le violoncelliste Yo-Yo Ma s’est produit en concert à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis pour célébrer l’unité entre les peuples et inviter à « construire des ponts plutôt que des murs ».

Yo-Yo Ma a donné un concert à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis
Yo-Yo Ma, © Getty / Larry French

« J’ai vécu toute ma vie à la croisée des chemins, entre les cultures, les musiques et les générations ». Samedi 13 avril, le violoncelliste Yo-Yo Ma a interprété la Suite pour violoncelle n°1 de Bach au pied du Pont Juárez-Lincoln, situé à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. 

Ce concert se tenait dans le cadre d’une matinée organisée par les villes jumelles de Laredo, au Texas, et Nuevo Laredo, au Mexique, pour célébrer les liens qui unissent les citoyens des deux nations. Pour Yo-Yo Ma, cette représentation s’inscrivait également dans son Projet Bach, un voyage de 2 ans entamé en août 2018 au cours duquel le musicien interprète les six Suites pour violoncelle de Bach dans 36 lieux différents du monde afin de promouvoir les valeurs humanistes. 

« Un pays n’est pas un hôtel qui serait complet »

Dans un discours, Yo-Yo Ma a lu les vers du poème The New Colossus (Le Nouveau Colosse) qui figurent sur la Statue de la Liberté « Envoyez-moi vos pauvres, vos exténués ».  « Un pays n’est pas un hôtel qui serait complet » a déclaré le musicien, rappelant qu’avec la culture « on construit des ponts, plutôt que des murs », fustigeant ainsi la politique migratoire du président des Etats-Unis, Donald Trump, et son projet de construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. A l’issue du concert, le maire de Laredo (Texas), Pete Saenz, a remis les clefs de la ville au musicien : « ce fut un honneur de recevoir le plus grand violoncelliste au monde, Yo-Yo Ma. Sa visite nous rappelle à quel point la culture nous unit ».