Valery Gergiev se défend d'être homophobe

Le chef russe Valery Gergiev a réagi face aux accusations d'homophobies qui lui sont faites en raison de son soutien à Vladimir Poutine. Ces dernières représentations à New York et Londres avaient été chahutées par des défenseurs des droits des homosexuels.

Valery Gergiev se défend d'être homophobe
Le chef Valery Gergiev a réagi sur sa page Facebook face aux accusations d'homophobies. (© MaxPPP)

C'est sur Facebook que Valery Gergiev a choisi de répondre aux accusations dont il est l'objet. Soutien officiel de Vladimir Poutine, le chef d'orchestre russe est critiqué en raisons de la loi interdisant la "propagande de l'homosexualité devant des mineurs" promulguée fin juin par le président russe. Une loi jugée homophobe et répressive par les défenseurs des droits des homosexuels.

Ces derniers ont récemment manifesté lors de la venue de Valery Gergiev à New York et à Londres à la fin du mois d'octobre. De nouvelles pertubations sont d'ailleurs attendues ce jeudi 7 novembre au Barbican Center, toujours à Londres. Le chef russe a tenu à s'expliquer en publiant un démenti sur sa page Facebook. "Je n’ai jamais fait de discrimination entre les homosexuels et les autres. C’est d’ailleurs un principe au théâtre Mariinsky que je dirige. Il est faux d’affirmer que je soutiens les lois anti-gays en Russie. " a notamment écrit Valery Gergiev.

Voici l'intégralité de son texte :

Sur le même thème