Une viole de gambe de 1685 détruite sur un vol Alitalia

La musicienne israélo-brésilienne Myrna Herzog a retrouvé sa viole de gambe en morceaux après un vol entre Rio de Janeiro et Rome sur la compagnie aérienne italienne Alitalia. Un instrument vieux de plus de 300 ans.

Une viole de gambe de 1685 détruite sur un vol Alitalia
La viole de gambe a été détruite sur un vol de la compagnie italienne Alitalia, © Maxppp / Telenews

De nombreux internautes se sont indignés suite au témoignage publié par la musicienne Myrna Herzog sur les réseaux sociaux. L'artiste a posté des photos de sa viole de gambe récupérée en morceaux après un vol Rio de Janeiro – Rome (escale pour arriver ensuite à Tel Aviv) sur la compagnie aérienne Alitalia. L’instrument qui a voyagé en soute, a été « sauvagement vandalisé » et il semblerait « qu’une voiture l’a écrasé », écrit la musicienne. Elle affirme pourtant que la compagnie lui avait assuré que l’instrument serait manipulé « à la main », avec attention.

Selon le journal Le Parisien, l’instrument a été fabriqué à Londres par Edward Lewin en 1685. Il a été ensuite restauré en 2001 par John Topham. Son état a provoqué l’indignation de nombreux internautes qui ont commenté et partagé en nombre la publication de la musicienne.

« Pour l’instant la compagnie refuse de reconnaître sa responsabilité », ajoute l’artiste. Interpellé sur Facebook, Alitalia déclare « regretter ce qui s’est passé ». La compagnie ajoute mener l’enquête avec Myrna Herzog pour comprendre les événements et rappelle qu’elle recommande aux passagers d’acheter un siège supplémentaire lorsqu’ils voyagent avec un instrument de cette taille.