Une plongée en 3D au cœur d’un orchestre

Le centre londonien Southbank Centre et son orchestre résident, le Philharmonia Orchestra, invitent les visiteurs à prendre place au milieu d’un orchestre, grâce à la réalité virtuelle.

Une plongée en 3D au cœur d’un orchestre
© JUSTIN TALLIS / AFP

Jusqu’au dimanche 2 octobre, les visiteurs du centre culturel londonien Southbank Center peuvent plonger quelques minutes au cœur d’un enregistrement du 3e mouvement de la Symphonie n°5 de Sibelius dirigé par Esa-Pekka Salonen. Cette expérience est possible grâce à un casque virtuel qu’il suffit de porter pour que le spectateur se retrouve assis à la place du chef d’orchestre, au milieu des violons. En pivotant sur son siège, il peut voir ce qui se passe autour de lui, à 360 degrés, et entendre les sons tels qu’ils sont perçus par les membres de l’orchestre.

Cette technologie a été mise en point avec la société londonienne Inition précise le responsable des services numériques du Southbank Centre, Luke Ritchie : « Nous voulions que le public entende ce que cela fait d’être au milieu des violons, que les gens aient une vue de l’intérieur de cette dynamique ». Pour la directrice de la musique du Centre, Gillian Moore, l’objectif est d’intéresser le public, et d’attirer de nouveaux mélomanes : « C’est notre conviction, tout le monde devrait avoir accès à l’art et la culture. Et nous essayons en permanence de trouver de nouveaux moyens pour cela, y compris les nouvelles technologies ».

Vidéo de présentation (en anglais) :

Cette pratique de la musique en immersion se développe. La semaine dernière, c’est l’ensemble Insula Orchestra, dirigé par Laurence Equilbey, qui proposait la même expérience, avec un événement Mozart 360° organisé à Paris.