Une ancienne ballerine recompensée aux JO en lancer du marteau

Sophie Hitchon a remporté la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Rio en lancer du marteau. Une discipline plutôt éloignée de sa première discipline : la danse classique.

Une ancienne ballerine recompensée aux JO en lancer du marteau
Sophie Hitchon est la première anglaise à remporter une médaille aux Jeux Olympiques dans cette discipline ©YoanValat/Maxppp

Onze ans après avoir abandonné ses chaussons de danse, Sophie Hitchon, britannique de 25 ans, vient de remporter la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Rio dans une discipline tout autre : le lancer du marteau. Avec ce trophée, elle devient la première britannique à remporter une médaille dans ce sport (chez les femmes).

Avant de se consacrer à l'athlétisme, Sophie Hitchon a pratiqué la danse classique pendant 12 ans. Puis à l’âge de 14 ans, elle a décidé de commencer le lancer du marteau. La jeune athlète voulait faire gagner des points à son club, le Blackburn Harriers (au Royaume-Uni).

Un recrutement judicieux puisqu’en une année d’entraînement et de compétitions au niveau local, elle a battu plus d’une dizaine de records… Pour Sophie Hitchon, le ballet et le lancer du marteau ne sont pas deux disciplines opposées, mais complémentaires : « La danse m’a aidée à me rendre plus costaud depuis mon plus jeune âge. Il faut aussi avoir une bonne posture, ce qui marche dans les deux sports ».

L’autre compétence acquise pendant ses années de ballet repose sur l’art de maîtriser la pirouette, une figure essentielle dans le lancer du marteau.

Outre l’aspect physique, la pratique intensive de la danse classique l’a aidée à se préparer mentalement. En 2012, elle déclarait que le temps passé sur scène lui permettait de pouvoir donner une performance devant un public sans être bloquée par le stress ou la pression.

Après avoir remporté sa médaille de bronze, Sophie Hitchon s’est exprimée sur l’opinion que le public peut se faire sur les lanceuses de marteau : « Cette image change doucement. Il existe quelques filles aujourd’hui qui ne sont pas immenses ou très costauds. J’espère que si je réussis bien ma carrière, d’autres jeunes filles pourront s’inspirer de mon expérience et arrêter de croire que c’est une discipline réservée aux hommes. Bien sûr, il faut quand même rester costaud et travailler dur mais il n’y a pas besoin d’être énorme physiquement ».

Sur le même thème